Le Trèfle à 4 Feuilles

On ne sait pas exactement à quand remonte la tradition du trèfle à 4 feuilles comme porte-bonheur, mais il est fort probable que son origine remonte à l'antiquité. La majeure partie des trèfles sont à 3 feuilles et seulement 1 trèfle sur 10.000 présente la particularité d'avoir 4 feuilles. C'est la rareté qui a certainement converti le trèfle à 4 feuilles en porte-bonheur, mais ce ne fut certainement pas la seule raison. Le chiffre 4 est à relier à la croix à 4 branches égales qui est un symbole de la Terre-Mère. Dans ce cas, le trèfle serait donc le bonheur et la chance apportés par la grande Déesse. Par ailleurs, le chiffre 4 peut également avoir une connection avec la roue solaire à 4 branches, et dans ce cas le trèfle serait un symbole de la chance donnée par les forces solaires, les Ases du panthéon germano-nordique. 

Selon la tradition anglo-saxonne, la première feuille représente la renommée, la deuxième la richesse, la troisième l’amour et la quatrième la santé. Le trèfle à 4 feuilles et le fer à cheval ont un élément commun: les deux doivent être trouvés par hasard pour que la magie soit effective. En Lorraine, en plus d'être un porte-bonheur, on offrait un trèfle à 4 feuilles pour protéger contre les fantômes. Cette protection contre les mauvais esprits rappelle fortement le symbolisme du fer à cheval. En Belgique un trèfle à 4 feuilles était un porte-bonheur pour les procès, il permettait de gagner un procès. Ce dernier point pourrait démontrer une ancienne relation avec le Dieu Ase Tiwaz-Týr, ce dernier étant entre autres le Dieu de la justice.

Hathuwolf Harson

Sources: 

"Kleines Lexikon des Aberglaubens", Ditte und Giovanni Bandini

http://www.les-vegetaliseurs.com/article-94135-lalegendedutrefleaquatrefeuilles.html