Le Gui

La Plante Magique par excellence...

Qui ne connaît pas cette image surgie de notre enfance représentant le Druide Panoramix cueillant dans un Arbre du Gui ? Cette image correspond à une réalité historique car en effet le Gui fut pour nos Ancêtres Païens une plante hautement magique et profondément respectée. Toutes les Traditions Païennes d’Europe avaient le gui en haute estime, mais ce sont surtout les Traditions Celtes et Germaniques qui ont été marquées par cette plante. La Magie du Gui est particulièrement active durant l’Hiver, car cette plante appartient à la famille des "Toujours verts", celles qui ne meurent pas en Hiver. Elle est donc au même titre que le Sapin ou le Houx, une plante qui symbolise l’espoir de la vie qui ne meurt pas en Hiver et qui renaîtra au Printemps. Mais le Gui a une autre particularité : 

Panoramix
Panoramix

c’est un parasite qui grandit sur d’autres Arbres, une plante aérienne qui n’a aucune racine dans le sol. Elle est à ce titre une plante active dans le domaine psychique et spirituel qui favorise toute action rituelle de type magico-religieux. Son aspect "Toujours vert" en fait une plante d’Immortalité et de Régénération Cyclique.

Boule de Gui
Boule de Gui

Dans les langues Celtiques, le nom du Gui est celui "Qui guérit tout", "Uileiceadh" et "Olliach" sont deux de ces noms. Le Gui poussant sur un Chêne est l’un des plus rares, c’est pour cela que les Druides prenaient un soin extrême lors de la cueillette de ce Gui. Pline l’ancien décrit tout le rituel qui entourait cette cueillette. Durant la nuit de Nouvelle Lune, les Druides vêtus de blanc cueillaient le Gui avec une Serpe d’Or et le faisaient tomber sur un linge blanc. Il était important que le Gui ne soit pas en contact avec le sol afin de préserver la pureté de ses ver-

Druide cueillant du Gui avec sa Serpe d'Or
Druide cueillant du Gui avec sa Serpe d'Or

tus "Aériennes". Quant-à la couleur blanche, elle est en relation directe avec l’aspect de Pureté et de Lumière Céleste. La Serpe d’Or possède un double symbolisme : l’Or est une figuration du Soleil, tandis que la forme de la Serpe est une figuration du Croissant de Lune. Soleil et Lune réunissent ainsi toutes les Forces Lumineuses pour la cueillette de la Plante Sacrée qu’est le Gui. Ce double aspect caractérise la phase de croissance de la plante, car le gui a besoin de beaucoup de lumière pour germer, mais requiert très peu de lumière pour grandir. Ce Rituel Druidique se terminait par le Sacrifice d’un Taureau Blanc. On retrouve ici la couleur symbolique du Blanc liée à la pureté des Forces Lumineuses. Le Taureau chez les Celtes, tout comme l’Aurochs chez les Germains, est un Symbole de Force Sauvage qu’on relie à la puissance vitale et à tous les aspects de la santé. Les Celtes étaient convaincus que le Gui cueilli sur un Chêne pouvait guérir tous les types de maladie. 


Des études récentes semblent confirmer que les feuilles de Gui ont une vertu médicinale qui renforce le système immunitaire. Dans la Tradition Païenne des Celtes, le Gui est la plante symbolique du Dieu Esus, elle est l’attribut qui couronne sa tête. On peut en voir une représentation sur la photo en bas à droite (Sous le chêne). Ceci fait du Gui une plante liée aux Forces de Transition, d’Abondance et de Fertilité, le tout dans une Conception Cyclique. En France une Tradition héritée des Celtes existe encore de nos jours : "Au Gui l’an neuf" est la Formule Magique qu’un couple doit prononcer sous une boule de gui tout en s’embrassant. Ce Rite doit avoir lieu le 31 Décembre. Le couple s’assure ainsi une bonne transition d’une année à l’autre en favorisant la Prospérité et la Fécondité.

Cueillette du Gui sous un Chêne
Cueillette du Gui sous un Chêne

Le Traditionnel Baiser sous le Gui
Le Traditionnel Baiser sous le Gui

Dans la Tradition Germano-Nordique, le Gui joue également un rôle fondamental puisqu’il est l’élément central du Mythe lié au Dieu Balder.

La Mort de Balder
La Mort de Balder

 Le Gui est le déclencheur du grand processus Cyclique connu sous le nom de Ragnarök, le Crépuscule des Dieux. La Déesse Frigga, la mère du Dieu Solaire Balder, avait fait jurer à toutes les plantes qu’aucun mal ne pourrait être fait à son fils. Une seule plante échappa à cette règle : le Gui. Loki le fourbe utilisa ceci à son avantage en faisant tuer Balder par son frère le Dieu aveugle. L’arme utilisée fut une flèche faite en bois de Gui. Seul le Gui comme Plante Magique et Aérienne pouvait causer la mort du Dieu Solaire Balder. Le Dieu aveugle Hödr symbolise l’Obscurité Hivernale tandis que le Dieu Balder figure le Soleil qui meurt et 


renaît après le Solstice d’Hiver. En Silésie à la fin novembre s’était maintenue la Tradition de tirer avec une flèche sur le Gui accroché dans un Arbre afin de le faire tomber. Il fallait l’attraper au vol pour éviter que le Gui ne touche le sol. Ici on retrouve cet aspect aérien du Gui qui ne devait pas entrer en contact avec la terre. Chez les Germains aussi, le Gui avait la réputation d’être la plante qui guérit toutes les maladies. Il était également coutume de croire que le Gui protégeait contre tous les différents types de Magie. La chance que doit apporter au foyer le Gui, est marqué par les différentes boules de Gui qu’on accroche dans les foyers surtout durant la période du Solstice d’Hiver. 

Gui
Gui

Hathuwolf Harson

 

Sources :

 

Mercredi 19 Décembre 2018


Pour partager l'article

Commentaires: 0