Les Jardins et Potagers

Pour les personnes qui vivent en ville par exemple, les jardins sont essentiels pour maintenir un certain degré de contact avec la nature, car les jardins sont un miroir de la nature en miniature. Le jardin, tout comme le potager, reflètent la nature, mais pas dans son état sauvage, car le jardin est le symbole de la nature contrôlée et façonnée par l’homme. C’est ainsi que le jardin peut également être considéré comme une image de la puissance de l’homme, et en extrapolant, on peut dire que le jardin s’oppose à la nature sauvage tout comme chez l’homme le conscient s’oppose à l’inconscient, le réfléchi au spontané. 

 

Le jardin et le potager sont aussi des symboles de croissance et d’abondance, liés dans ce cas au principe de la troisième fonction indo-européenne, celle de production et reproduction. Dans ce contexte, le jardin est connecté aux forces féminines de la Terre-Mère et à la notion cyclique fondamentale de Vie-Mort-Renaissance. À ce titre par exemple, le célèbre jardin des Hespérides de la tradition païenne gréco-latine, est le symbole de l’abondance éternellement renouvelée, et ce n’est pas pour rien qu’on y trouve les pommes de l’éternelle jouvence. 

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

«Animal-chamán – La sabiduría y los poderes mágicos y espirituales del mundo animal», Ted Andrews

«Dictionnaire des symboles», Jean Chevalier et Alain Gheerbrant

 

Mercredi 1 Novembre 2017