Dieux et Corps : Centres d'Énergie

Microcosme et Macrocosme...

Le Symbolisme rattaché aux 3 Fonctions Indo-Européennes nous a démontré qu’il existe une correspondance entre ces Fonctions et le Corps Humain. Cette correspondance se retrouve avec les Chakras de la Tradition Hindoue qui est en grande partie héritière des Indo-Européens via les Indo-Aryens. Les Chakras sont des points particuliers du corps humain, des centres d’énergie qui sont le miroir d’une véritable cosmogonie au sein même du corps. Le corps est en cela un microcosme, un univers en plus petit, qui reflète les réalités du macrocosme. L’infiniment petit se connecte à l’infiniment grand par ces centres d’énergie. Il existe de nos jours diverses techniques de méditation afin de travailler et de développer l’activité de ces centres d’énergie. La tradition hindoue se base sur 7 chakras, alors que celle des Indo-Européens ne semble avoir retenu que les 3 principaux. Avant d’aller plus loin dans cette analyse, rappelons d’abord ce que sont les 3 fonctions indo-européennes :

  • La 1è fonction qui se subdivise en 2 parties, est la fonction souveraine, celle du roi. Cette fonction relève des forces ouraniennes, célestes, de l’ordre divin et cosmique.
  • La 2è fonction est celle de la noblesse guerrière, elle est la guerre défensive et offensive, celle qui protège l’ensemble de la communauté. 
  • La 3è fonction est celle qui englobe les notions de production et reproduction, de fertilité et fécondité. Elle est en relation intime avec la terre et les forces chtoniennes de celle-ci.

La 1è fonction est donc en relation avec le centre d’énergie de la tête. Ce centre constitué par notre cerveau est le siège de notre roi intérieur, il est la partie céleste de notre corps, celle qui régit le reste. La tête possède l’autorité de gouverner, d’ordonner, et d’éclairer. Elle est l’esprit manifesté, en opposition au corps qui est une manifestation de la matière. La tête est le soleil de notre microcosme. Cette dimension symbolique de la tête n’avait pas échappé aux Celtes qui lui vouaient un culte passionné. Les Celtes avaient pour coutume de couper la tête à leurs ennemis et de la conserver afin de s’approprier les vertus de l’ennemi. Celui qui domine le centre d’énergie de la tête est maître de son esprit, il est capable de diriger toutes les énergies vitales de son corps et de son esprit. Dans la tradition germano-nordique, la première fonction dans son aspect magico-religieux est associée au Dieu Wodan / Óðin, le roi des Dieux qui domine par sa magie justement toutes les aspects liés au domaine intellectuel, donc aux forces qui émanent de la tête. Le Dieu Tiwaz / Týr représente l’autre partie de la première fonction souveraine, la partie juridico-légale. Là aussi, il existe une correspondance intéressante, car cet aspect juridico-légal reflète la conscience, alors que l’aspect magico-religieux reflète l’inconscient. Conscient et Inconscient trouvent ainsi leur plus grande expression dans ce centre d’énergie qu’est la tête, notre soleil intérieur. 

La 2è fonction, celle des guerriers, se manifeste avec le centre d’énergie du cœur. Le Dieu Donar / Thor régit cette fonction. Le cœur est le centre du corps, il est l’origine de toute énergie combative. Le cœur développe nos fonctions actives. «Au commencement était l’action» disent certains païens, et ceci s’applique parfaitement au symbolisme du cœur. Il nous permet d’affronter tous les conflits, et de partir au combat de tous les jours avec force et courage. Le cœur est le moteur de notre être, il assure la bonne marche de notre élément vital le plus précieux, notre sang. Son double mouvement (systole et diastole) en fait également un symbole de l’univers en expansion et en résorption. Le cœur est le feu de la volonté, un centre d’énergie qui agit comme la foudre sur nos faiblesses. Ici pourrait s’inscrire le fameux adage «Tout ce qui ne me tue pas, me rend plus fort». Le centre d’énergie du cœur est le feu où s’alimentent nos plus grandes passions comme la haine et l’amour. 

La 3è fonction, celle de la production et reproduction, liée aux forces terrestres, est connectée au centre d’énergie du sexe. Au niveau symbolique il faut affiner un peu cette définition, car ce centre d’énergie comprend aussi le ventre, partie du corps qui symbolise les fonctions nutritives. Nous avons donc à ce stade un double centre énergétique qui se résume de la manière suivante:

Ventre = production et fertilité (abondance)

 

Sexe = reproduction et fécondité

 

Le sexe permet l’union de deux être du sexe opposé afin de générer une nouvelle vie. En plus du plaisir charnel légitime, le sexe symbolise cette union des contraires afin que se perpétue la continuité de la vie aux travers des générations futures. Il semble donc bien logique qu’une telle fonction soit figurée par un Dieu comme Freyr qui est le Dieu de la fécondité et du pouvoir sexuel par excellence. Ce n’est pas un hasard si on représente fréquemment ce Dieu avec un pénis en érection, élément qui symbolise la puissance sexuelle et la capacité régénératrice. 

Tous ces Centres d'énergie s'articulent autour d'un Axe Central, notre Colonne Vertébrale, qui est notre Irminsul / Yggdrasil intérieur, l'Arbre Cosmique qui relie les différents Mondes entre eux. 

Hathuwolf Harson

 

Source : 

 

Liens :

 

 

Mercredi 20 Mars 2019


Pour partager l'article

Commentaires: 0