Le Chiffre 4

Un lien sacré avec la Terre...

Le chiffre 4 revêt dans les traditions païennes un symbolisme particulier qui le relie à la Terre, un symbolisme très proche de celui du carré ou de la croix à quatre branches égales. Le 4 représente fondamentalement les 4 directions qu’offre l’horizon vu depuis la terre. Le Nord, le Sud, l’Est, et l’Ouest sont d’ailleurs très souvent figurés par des personnages mythiques. Dans la tradition Germano-Nordique, ce sont 4 nains qui soutiennent le crâne d’Ymir. Ces nains se nomment Norðri, Suðri, Austri, et Vestri (Nord, Sud, Est, et Ouest). Ils donnent la mesure de l’importance qu’ont les 4 directions basiques reconnues par l’homme depuis que celui-ci sut observer les évolutions cycliques. 


Les 4 points cardinaux ont ainsi aussi un rapport étroit avec les 4 saisons, car il existe un parallèle symbolique entre ces derniers. L’association traditionnelle est la suivante : 

Nord = Hiver

Sud = Été

Est = Printemps

Ouest = Automne

 

Ce rythme quaternaire est celui qui imprègne les rythmes cycliques de la terre, lui-même imprégné des rythmes lunaires (Nouvelle et Pleine Lunes, Croissante et Décroissante).

La lune est également très liée au symbolisme de la terre, basée sur les notions de fertilité, d’abondance, et de fécondité. Les éléments fondamentaux sont eux aussi au nombre de 4 : Terre, Eau, Air, et Feu. Mais les 4 points cardinaux restent le symbolisme majeur du chiffre, ceci depuis la plus haute préhistoire. Car ils marquent les limites de la terre, ce qui fait du 4 un chiffre de la totalité. 


La surface d’ensemble de la terre est sous le patronage du chiffre 4. Il en représente les limites tangibles et palpables. Ce qui nous amène à un aspect important du chiffre 4, le lien avec tout ce qui est matériel et solide. Ce symbolisme est celui que l’on retrouve avec le carré. L’aspect matériel est celui qui est révélé aux sens de l’homme, tout en nous rappelant qui est le miroir d’une autre réalité et d’une autre dimension, il est une solidification de forces liées à la terre. 

Les pythagoriciens, imprégnés de traditions babyloniennes, avaient fait de la tétraktys le symbole de la totalité, de tout ce qui est terrestre et créé, tétraktys qui fonctionne selon le principe 1+2+3+4=10, ce dernier chiffre étant celui de la totalité. Il est la manifestation du monde stabilisé. Ces mêmes pythagoriciens disaient que le 4 renferme la toute puissance des Déesses Rhéa, la Terre-Mère, d’Aphrodite, de Déméter, d’Hestia, et d’Héra. La Terre-Mère se manifeste sous cette forme par les 4 éléments qui s’expriment au travers des 4 Déesses : l’eau génératrice (Aphrodite), le feu (Hestia), la terre (Déméter), et l’air (Héra).

René Guénon a dit du carré dans sa forme cubique, qu’il est l’arrêt du développement cyclique, qu’il correspond à l’élément minéral, au pôle substantiel de la manifestation. Ce qui donne une notion supplémentaire au chiffre 4, celle d’achèvement, de synthèse. Il est ainsi lié à la symbolique de l’horizontalité, qui elle aussi exprime la vie qui se matérialise, la vie qui se ressource en elle-même. 

On peut donc résumer de la manière suivante les idées maîtresses qui régissent le symbolisme du chiffre 4 :

 

Points cardinaux, Terre-Mère, forces de matérialisation, la totalité, les éléments fondamentaux, le solide. 

  

Hathuwolf Harson

 

Source :

Dictionnaire des Symboles 

 

 

Samedi 4 Novembre 2017

Pour partager l'article