Mai

Les origines étymologiques ne sont pas certaines pour le nom du mois de Mai. Ce qui est certain, c’est que l’origine est païenne. Mais l’explication des origines est multiple, car déjà dans l’antiquité, les auteurs latins émettaient des doutes sur l’étymologie précise. Certains auteurs ont voulu voir dans “Maiestas” l’origine de Mai. Cette Maiestas est un des noms de Bona Dea, la bonne Déesse, la Terre-Mère dans son aspect jeune. Une autre hypothèse est celle qui fait venir le nom de “Maiores”, les anciens sages. Mais la version la plus probable reste toutefois celle qui fait venir le nom de la nymphe Maïa. 

 

Maïa était une Divinité complètement liée à l’élément aquatique, l’eau dans son aspect purificateur et fécondateur. Cette nymphe personnifiait l’éveil de la nature au printemps. Elle est la projection de l’énergie vitale. Les textes anciens expliquent qu’Océan, qui de ses eaux limpides entoure la Terre, avait jadis épousé Thétis, une titanide primordiale, une nymphe marine. Leur fille Pléioné s’unit à son tour avec Atlas qui porte le ciel, et enfanta les Pléiades. Parmi elles, Maïa surpassait en beauté ses sœurs, et reçut dans son lit le grand Dieu Jupiter. Cette idée fondamentale de l’union entre le Dieu céleste et la jeune Terre vierge s’exprime parfaitement dans ce mythe de l’union entre Maïa et Jupiter. 

 

C’est tout le symbolisme du mois de Mai et du printemps en général que l’on retrouve ici. Nous le verrons confirmé avec la grande fête celtique de Beltaine. L’union sexuelle entre Ciel et Terre, l’eau comme symbole de fécondation, l’eau comme symbole de purification, sont autant d’éléments que l’on peut qualifier de typiques pour ce mois de Mai, mois qui célèbre le retour victorieux de la lumière et des forces vives de croissance. Ce n’est pas pour rien d’ailleurs que dans la tradition germanique, le mois de Mai soit associé au Wonnemonat, le mois de la joie (Wonne venant de Wunjo, la rune du bonheur). C’est le mois qui apporte les joies de la vie et de la renaissance cyclique.

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

Les Fastes

Kleines Lexikon des Aberglaubens

 

Dictionnaire des Symboles

Wikipedia Maïa (Pléiade)

 

 

Samedi 11 Novembre 2017