Aprilis

Origine du mois d'Avril...

Dans l’antiquité romaine, nous avons vu que le mois de Mars était dédié au Dieu de la guerre. Le mois qui suit, le mois d’Avril, est quant-à lui dédié à l’amour. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si dans de nombreuses mythologies, le Dieu de la guerre et la Déesse de l’amour s’unissent régulièrement. Tout indique que ces forces opposées ne le sont pas tant que ça, car guerre et amour sont deux passions intenses qui très souvent vont main dans la main. Il suffit de penser à la guerre de Troie qui commença par une histoire d’amour, ou bien se souvenir de toutes ces guerres qui finissent par une histoire d’amour. 

 

Une des étymologies probables du nom d’Avril dont l’origine latine est “Aprilis”, est justement le nom de la Déesse grecque de l’amour, la Déesse Aphrodite dont l’équivalent romain est la Déesse Vénus. Aphrodite / Vénus est passion, sexe, fertilité et fécondité. Elle incarne fortement le désir et l’appétit sexuel, ces deux éléments fondamentaux qui unissent deux êtres. Dans la tradition germano-nordique, on retrouve cette Déesse sous le nom de Freya, elle aussi étant la grande responsable de l’amour, de la fertilité et de la fécondité. On dit d’elle qu’elle eût tous les Dieux pour amant. Quant-à la Déesse Aphrodite, elle naquît à une époque très lointaine lorsque le sexe d’Ouranos fut tranché par Cronos. La blanche écume qui sortit de la verge céleste en tombant dans l’océan fut celle qui donna le jour à la Déesse Aphrodite / Vénus. La Déesse est donc antérieure aux Olympiens, tout comme Freya est antérieure aux Ases. Ceci nous donne une claire indication sur un possible culte issu des traditions antérieures aux Indo-Européens. 

 

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, le mois d’Avril n’est pas seulement lié à l’amour proprement dit, mais aussi à la fertilité de la terre. En ce premier mois du printemps, le premier après l’équinoxe, il est tout-à-fait logique de retrouver un grand nombre de festivités romaines liées directement au monde agricole. La terre se réveille enfin après le long sommeil hivernal et recommencent à germer les plantes. Les germes sont l’idée maîtresse de ce mois d’avril car tout se remet à fleurir et à croître. C’est l’accomplissement de la renaissance cyclique qui a suivi le grand tournant du solstice d’hiver. Le symbolisme des germes du mois d’Avril se retrouve d’une manière très connue de nos jours dans celui de l’oeuf de Pâques. L’oeuf tout comme le germe est la promesse de la nouvelle vie qui revient. Dans la tradition germanique c’est la Déesse Ostara que l’on célèbre pour cette occasion. Il faut d’ailleurs apporter une précision à ce propos car dans les milieux païens de nos jours règne une certaine confusion: Ostara se célèbre à Pâques, et non à l’équinoxe de printemps. La fête de Pâques a lieu autour de la première pleine lune après l’équinoxe. L’équinoxe a un caractère céleste et guerrier, alors que Pâques possède un caractère féminin lié à l’amour et à la terre.

 

En attendant, je souhaite à tous nos amis païens un bon mois d’Avril. Que l’amour et l’abondance vous accompagnent!

 

“Bonne Déesse, Mère des deux Amours, accorde-moi ta faveur! Nous voilà arrivés au quatrième mois, où l’on t’honore particulièrement : tu sais, Vénus, que le poète et le mois sont à toi.”

Ovide “Les Fastes”

1er siècle

 

Hathuwolf Harson

 

Dimanche 3 Décembre 2017