1 Mars - Agonium Martiale et Matronalia

Fête de Mars et de Junon

Dans la Rome païenne, deux célébrations sacrées avaient lieu le 1er Mars. La première, l'Agonium Martiale, était en l'honneur du Dieu Mars. La seconde, les Matronalia, était une fête de la Déesse Junon. Pour mieux comprendre le sens profond de ces célébrations, il faut se souvenir qu'à l'origine, le mois de Mars était le premier mois de l'année. Voir lien suivant: 

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=348770558595092&set=pb.230064080465741.-2207520000.1393579456.&type=3&theater.

 

+ Le 1er Mars on célébrait la naissance du Dieu Mars, qui tout comme le Sol Invictus du solstice d'hiver, renaissait de forme cyclique chaque année. La croissance symbolique du Dieu Mars se réalisait entre le 1er et le 17 Mars. Le 1er Mars les Vestales éteignent et rallument le feu sacré afin de marquer rituellement le changement de cycle. Le Dieu de la guerre Mars reçoit les honneurs des prêtres saliens, les Salii (à gauche en haut sur la photo). Ces derniers protègent la naissance du Dieu en effectuant des danses sacrées, et en faisant le plus de bruit possible avec les armes dédiées au Dieu: les lances et les boucliers. Le bruit généré par les armes de Mars est censé protéger le Dieu-enfant contre les mauvais Esprits. C'est la dernière lutte cyclique contre les Démons de l'hiver, guerre de laquelle sortiront victorieuses les forces solaires en ce jour du printemps romain. 

 

+ Le 1er Mars on célébrait également les Matronalia, la fête en l'honneur de la grande Déesse Junon. Elle marque la fête de toutes les naissances, elle est la fête sacrée de toutes les mères. Junon remplit ici toutes ses fonctions de protectrice de la famille. La naissance et la croissance des nouveaux-nés étaient particulièrement sous la tutelle de la Déesse Junon, l'épouse de Jupiter. Les Romaines se rendaient en ce jour au temple de Junon Luciana pour invoquer solennellement la Déesse. Le terme de Luciana fait référence à la lumière printanière toute proche. Pendant que les hommes invoquaient Junon pour assurer la continuité de leur mariage, les mères prenaient les cadeaux donnés par leurs époux afin de les sacrifier à la Déesse Junon. Il était coutume de donner des fleurs en offrande.

 

Hathuwolf Harson

 

Sources : 

La Religion Romaine Archaïque

Les Fastes

Wikipedia Matronalia

 

Samedi 11 Novembre 2017