Uppsala

Le Temple Païen d'Uppsala et ses Rites...

Sur la photo à gauche on peut voir ce qui reste de nos jours de l'ancien temple païen d'Uppsala en Suède: 3 tertres qui datent de l'époque des migrations des peuples germaniques, et une église chrétienne qui se trouve à l'emplacement exact du temple païen détruit. Cette destruction nous la devons bien-sûr à la "tolérance" inexistante du judéo-christianisme... Mais heureusement un chrétien du nom d'Adam de Brême vers 1070 de notre ère a décrit le temple d'Uppsala et les rites qui l'entouraient. Cette description basée sur des témoignages occulaires avait pour but la condamnation des rites "idolâtres" des païens nordiques. 

 

Dans la récente série filmée qui s'intitule "Vikings", il existe tout un chapitre dédié au temple d'Uppsala. Cet épisode reflète assez fidèlement le temple et les rites qui s'y déroulaient. Uppsala était le lieu de résidence des rois et un lieu hautement sacré pour les païens. Il représente d'ailleurs un élément hors-normes car selon Tacite et bien d'autres témoins, les Germains ne possédaient pas de temple étant donné que leurs lieux de culte étaient des enclos sacrés au sein même de la nature. L'existence généralisée ou non de temples parmi les peuples germaniques de tradition païenne, est un sujet qui soulève encore de nos jours de nombreux débats. Celui d'Uppsala fut bien réel en tous cas, vu que les archéologues ont découvert les restes d'un temple païen sous les fondations de l'église chrétienne. 

 

Dans la partie la plus sacrée du temple se trouvaient les statues des trois Dieux principaux du panthéon nordique: Thor, Odin, et Freyr. Ces trois Dieux reflètent la fameuse triade indo-européenne basée sur la triple fonction de la société des Dieux et des hommes. Odin est lié à la première fonction, la fonction souveraine dans son aspect magico-religieux, Thor est lié à la deuxième fonction, celle de la noblesse guerrière, et Freyr est lié à la troisième fonction, celle de la production et reproduction. 

 

Les rites qui se déroulaient à Uppsala furent décrits de la manière suivante. Tous les 9 ans se réunissaient à Uppsala tous les clans de Suède, ils venaient pour faire leurs offrandes aux Dieux et prendre part aux rituels sacrés. Tout le principe sacré du don était alors célébré, on peut supposer que cette fête était consacrée par le pouvoir de la rune Gebo (voir lien à la fin). Les festivités se déroulaient pendant 9 jours. On festoyait, on buvait, on mangeait, en l'honneur du Dieu de la fécondité Freyr. Il semblerait que faire l'amour était également au programme. Pour remercier les Dieux ou pour apaiser leur courroux, on sacrifiait 9 mâles de chaque espèce, entre autres des chiens, des chevaux, et des hommes. L'aspect mâle est directement lié au culte du Dieu Freyr. Le total des sacrifices se montait ainsi à 72. Les 9 hommes après avoir été sacrifiés par les prêtres païens, étaient pendus aux arbres d'un enclos sacré. Le sacrifice par pendaison est directement lié au Dieu Odin qui lui-même se sacrifia durant 9 jours et 9 nuits à l'arbre du monde. 

 

Il ressort ici un symbolisme évident: celui du chiffre 9. Le 9 est omniprésent dans tout ce qui entoure les rites d'Uppsala. Tous les 9 ans, pendant 9 jours, 9 mâles de chaque espèce, 72 sacrifices au total (7+2=9). Comme nous l'avons déjà vu, le chiffre 9 relève d'une grande importance dans les traditions germano-nordiques, car il est celui qui représente le début d'un nouveau cycle, un nouveau commencement. Cette symbolique numérique s'est d'ailleurs maintenue dans de nombreuses langues européennes où l'on peut constater l'étroite parenté entre le 9 et l'idée de "nouveau". Voici quelques exemples, le meilleur étant d'ailleurs celui en français car les deux termes sont absolument identiques :

 

- en français: 9 (neuf) et neuf (nouveau)

- en allemand: 9 (neun) et neu

- en anglais: 9 (nine) et new

- en espagnol, 9 (nueve) et nuevo

- en italien, 9 (nove) et nuovo

- en norvégien, 9 (ni) et nytt, etc...

 

Hathuwolf Harson

 

Source : 

"Lexikon der germanischen Mythologie", Rudolf Simek

 

Liens :

Symbolisme du chiffre 9 dans la tradition germano-nordique: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=267494656722683&set=a.305926009546214.1073741844.230064080465741&type=3&theater

Exemple historique de la symbolique liée au chiffre 9: 

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=293129064159242&set=pb.230064080465741.-2207520000.1379481836.&type=3&theater

La rune Gebo: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=308111059327709&set=a.300053296800152.1073741833.230064080465741&type=1&theater

 

Dimanche 26 Novembre 2017