Nidstang

Rite de Malédiction et de Protection...

Dans les traditions païennes germano-nordiques, il existe un puissant symbole de malédiction connu sous le nom de Nidstang. Ce mot vient du norrois "niðstong", en allemand moderne "Neidstange", il signifie "Barre, Piquet de haine", bien que le terme de Nið mérite des précisions: à l'origine il se traduirait par "haine, hostilité". Sa significations'étendit aux notions de "colère" et "sans-honneur". Une parenté lingüistique avec la rune Nauð semble également possible. 

 

Comme on peut le voir sur la photo, un Nidstang est un cheval ou bien juste sa tête planté sur un long bout de bois. En voir un, était motif de frayeur et de très grande crainte. Pour bien comprendre la profonde valeur magique d'un Nidstang, voyons le rite qui l'entourait.

 

Un Nidstang n'était pas une affaire personnelle, c'était un rite qui impliquait en général la responsabilité d'un clan. On sacrifiait un cheval puis on lui coupait la tête. On plantait la tête sur un piquet, lequel était dressé de telle manière qu'il était dirigé vers le lieu de résidence de la (ou des) personne(s) à maudire. Une alternative était de le planter en direction d'un lieu de passage de cette même personne afin qu'elle soit obligée de voir le Nidstang. Après avoir dressé le Nidstang on prononçait une incantation probablement sous la forme d'un galdr. Pendant ce temps on gravait sur le bout de bois les runes nécessaires pour la malédiction, ce qui devait renforcer l'incantation. À la vue d'un Nidstang, la personne visée avait la possibilité de retourner la malédiction contre son auteur, mais pour cela il fallait qu'elle sache les mots magiques qui conviennent. Sinon, le transfert de la malédiction sur la personne devenait inévitable. 

 

Une malédiction n'avait pas obligatoirement comme but premier celui de détruire un ennemi, elle pouvait en fait viser seulement la protection contre l'ennemi en question. Une malédiction apparaît dans ce contexte comme une très puissante protection. Elle pouvait par exemple être dirigée contre un banni du clan afin qu'il ne puisse plus causer aucun mal au clan auquel il appartenait par le passé. 

La dernière question qui reste à éclaircir est celle du cheval. Pourquoi un cheval? Dans les traditions germano-nordiques le cheval était l'animal qu'on sacrifiait par excellence au Dieu souverain Wodan-Odin. Le cheval permet ainsi la connection directe avec la puissance du Dieu. Le cheval est un véritable intermédiaire entre les Dieux et les hommes (voir lien à la fin pour le symbolisme détaillé lié au cheval). Dans le cadre du Nidstang, cette connection grâce au cheval, est celle qui active la malédiction, celle qui lui donne vie et qui génère le transfert des énergies sur la personne visée. 

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

"Die religiöse Welt der Germanen", Hans-Peter Hasenfratz

http://de.wikipedia.org/wiki/Neidingswerk

 

Lien :

Symbolisme du cheval: https://www.facebook.com/230064080465741/photos/a.305428916262590.1073741838.230064080465741/333191873486294/?type=3&theater

 

Dimanche 26 Novembre 2017