Fille de la Pluie

Un Rite Païen condamné par l'Évêque de Worms...

C'est l'évêque Burchard de Worms, mort en 1025, qui va nous faire découvrir une des plus anciennes traces écrites de cette coutume bien particulière. L'évêque était très agacé par certaines traditions rituelles qui survivaient malgré tous les interdits chrétiens. Il écrivit un ouvrage en 20 livres nommé le Decretum, connu aussi comme le livre allemand des pénitences afin de remédier à ce paganisme qui perdurait. Dans le 19è livre, l'évêque de Worms évoque clairement certains rites d'origine païenne, des pratiques magiques liées à l'amour, à la pluie, à la malédiction, etc... Ils les condamnent bien-sûr en recommandant à chaque fois de faire pénitence et de demander pardon au petit jésus...

 

Il s'agit ici d'un rite païen pour invoquer la pluie et sa force fécondante pour la terre. Il semblerait que ce rite était assez étendu et très ancien car on en retrouve de nos jours des traces jusqu'aux Balkans. On peut sans trop de problème parler ici d'un rite lié au culte des Dieux Vanes. Voici ce que dit l'évêque dans son livre des pénitences :

 

"As-tu fait ce que certaines femmes ont l'habitude de faire? Lorsqu'elles ont besoin de pluie mais n'en ont pas, elles rassemblent plusieurs filles et choisissent parmi elles une jeune vierge comme meneuse. Ils la dénudent et la mènent ainsi dénudée en dehors du village vers un lieu où ils trouvent de l'hyoscyamus, ce qui en allemand s'appelle "Bilse" ["jusquiame" en français]. Ils lui font cueillir cette herbe avec le petit doigt de la main droite, et attacher cette herbe déracinée au petit doigt du pied droit avec un ruban quelconque. Ensuite les filles, toutes dotées d'une canne, mènent la vierge qui tire l'herbe derrière elle, vers la rivière la plus proche. Là, au moyen de leurs cannes, elles apsergent la vierge avec l'eau de la rivière, et ainsi elles espèrent avec leurs incantations obtenir de la pluie. Puis, elles mènent la vierge nue, en s'éloignant de la rive comme un crabe à reculons, de retour jusqu'au village. Si tu as fait ça ou si tu l'as permis, ..." [ici suit la pénitence pour le pardon des "péchés"].

 

Ce texte est l'un des plus anciens écrits relatant le rituel de la fille de la pluie (das Regenmädchen). L'herbe nommée la jusquiame (en bas à gauche sur la photo) était connue au moyen-âge comme étant une des herbes à sorcières. On supposait qu'elles s'enduisaient le corps avec un onguent à base de jusquiame avant de chevaucher leur balai. Cette herbe était aussi consommée lors de certaines pratiques rituelles, car elle provoquerait des hallucinations auditives semblables au bruit de la pluie qui tombe. Cueillir l'herbe avec le petit doigt de la main droite relève d'un symbolisme bien précis: le petit doigt représente le futur et les forces en croissance, et la main droite représente la vie par opposition à la main gauche qui figure la mort. 

 

La jeune vierge incarnait la Terre dans son aspect jeune, celle qui attend d'être fécondée. Selon toute évidence, les cannes sont un symbole phallique. En les agitant sur la surface de l'eau, on fait appel aux forces masculines de fécondation. Cette magie du type imitatif se retrouve dans de très nombreuses cultures païennes, rituel où l'on agite de l'eau afin d'invoquer la pluie. Dans le cas présent, il est fort probable que derrière ce rite tardif s'en cache un autre bien plus ancien et qui serait lié au culte de Freyja et Freyr, les Dieux Vanes de la fécondité. Le fait de s'éloigner à reculons de la rive, est une démarche rituelle qui se base sur le fait qu'il ne faut pas tourner le dos à la rivière sous risque d'inverser la magie et de provoquer ainsi encore plus de sécheresse. Quant aux incantations, on peut supposer qu'elles devaient être du style de celle qu'on trouve sur la baguette runique de Ribe.

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

  • "Die religiöse Welt der Germanen", Hans-Peter Hasenfratz
  • La jusquiame: http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyoscyamus_niger

 

Lien :

  • Inscription runique du bâton de Ribe
  • https://www.facebook.com/photo.php?fbid=266717673467048&set=a.305430292929119.1073741839.230064080465741&type=3&theater

 

Mardi 5 Décembre 2017