6 Décembre - Santa Claus

Et Commence la période de Noël...

Le 06 décembre marque l'ouverture de l'époque de Noël, période qui finira le 06 janvier. Santa Claus est le nom moderne pour saint Nicolas de Myre. Ce saint chrétien n'a à l'origine pour ainsi dire aucun point commun avec l'image actuelle de Santa Claus. C'est au moyen-âge que le folklore populaire commença à créer des connections symboliques remontant à des mythes antérieurs au judéo-christianisme. On raconta alors de lui qu'il aurait ressuscité trois enfants tués sept ans plus tôt. Ceci le mit en relation avec les enfants et avec le symbolisme de mort et renaissance qui est un reflet du soleil qui meurt en automne et qui renaît comme l'enfant-soleil au solstice d'hiver.

Saint Nicolas de Mire
Saint Nicolas de Mire

Jölföðr  et Sleipnir
Jölföðr et Sleipnir

L'image même de Santa Claus venant sur sa monture est un souvenir du Dieu Wodan / Odin chevauchant Sleipnir durant la chasse sauvage d'automne. Il est certain en tous cas que l'image moderne de Santa Claus correspond bien plus au Dieu Odin qu'à cet obscur saint chrétien né au 3ème siècle en Anatolie, l'actuelle Turquie. Le Dieu Odin possède de nombreux noms, et un de ses noms est justement Jölföðr qui signifie le "Père de Yule"; Yule est le nom nordique de Noël; on retrouve là le nom moderne qui est une survivance archétypale du Dieu : le Père-Noël. Ceci nous permet d'affirmer que le Père-Noël n'est pas une invention de Coca-Cola comme on voudrait nous le faire croire de nos jours. La marque Coca-Cola a inventé dans les années trente du siècle passé certains détails de l'apparence du Père-Noël comme la couleur rouge de son habit. Mais en aucun cas cette marque a inventé l'archétype qui se cache derrière le Père-Noël. De Dieu païen il devint un saint chrétien pour finir par être laïcisé au 20ème siècle. Il est donc vraiment intéressant de noter à quel point cette figure liée à la période Solsticiale d'Hiver a survécu au travers des différentes traditions de l'histoire. 


Óðin sur son fidèle Sleipnir
Óðin sur son fidèle Sleipnir

Il est vrai par contre que cette fête est devenue maintenant un reflet de notre société de consommation à outrance, d'une époque matérialiste où seules les valeurs marchandes ont encore une importance, une époque où tout tend à être désacralisé. On pourrait dire à ce stade qu'heureusement il existe encore la figure du Père-Noël, car il est le dernier élément à donner une touche magico-religieuse à cette grande célébration païenne qu'est Noël. 

Óðin et Saint Nicolas
Óðin et Saint Nicolas

Mais revenons à présent au 06 décembre et aux traditions qui entourent la Saint Nicolas. Ces traditions se sont principalement installées dans les régions européennes où l'implantation des Germains était particulièrement forte: en terre anglo-saxonne, dans le Nord de la France, en Belgique, aux Pays-Bas, et en Allemagne. Il est une coutume qui est partagée dans toutes ces régions: Santa Claus vient faire des cadeaux aux enfants qui ont été sages. Pour recevoir ces cadeaux on accroche des chaussettes ou bien on sort ses chaussures que Santa Claus prendra soin de remplir. Pour les enfants qui n'ont pas été sages, la tradition a développé la figure du Père fouettard. Santa Claus est une figure incontournable aux Pays-Bas et en Belgique, où en plus des cadeaux, il vient distribuer aux grands et aux petits des friandises ainsi que les fameux spéculoos, des biscuits typiques pour cette période.

Saint Nicolas
Saint Nicolas

Une expression belge est lié au saint :

"Au crépuscule lorsque les nuages et le ciel sont presque rouges,
on dit aux enfants que Saint-Nicolas est en train de cuire ses spéculoos".

 

La fête de Saint-Nicolas le 6 décembre est, dans le Nord, en Alsace et en Lorraine une tradition très vivace. Les enfants des écoles reçoivent des oranges et une brioche en forme de bonhomme connue sous le nom de "Mannele". Dans chaque ville ou village de Lorraine défile un corso en l'honneur de Saint-Nicolas. 

Santa Claus
Santa Claus
Santa Claus
Santa Claus

Au travers de la figure mythique de Santa Claus perdure donc le souvenir d'un ancien Dieu germano-nordique dans bien des régions d'Europe. Cette figure s'est d'ailleurs étendue au monde entier grâce à celle du Père-Noël.Cette survivance moderne d'un Dieu païen maintenant laïcisé et sa popularité mondiale ne sont d'ailleurs pas au goût de tout le monde. Bien des chrétiens font tout pour combattre cette image du Père-Noël.

Les témoins de Jéhovah par exemple refusent carrément de fêter Noël car c'est à leurs yeux qu'une fête idolâtre et condamnable. Il en va de même chez de nombreux évangélistes. Et dans la très catholique Bavière, on tente depuis quelques décennies d'implanter le Christ-Kindl (l'enfant-christ qui apporte les cadeaux) afin de remplacer le Weihnachtsmann (Père-Noël) bien trop païen à leurs yeux. Les chrétiens montrent là encore une fois leur intolérance fanatique vis-à-vis des traditions païennes qui sont la racine de notre identité millénaire. Ce prochain 06 décembre n'oubliez donc pas de réhabiliter l'ancienne tradition en accrochant vos chaussettes près de la cheminée.

La Couronne de Houx et les Chaussettes de Noël au dessus de la cheminée
La Couronne de Houx et les Chaussettes de Noël au dessus de la cheminée

La Père-Noël dans son Atelier
La Père-Noël dans son Atelier

 Hathuwolf Harson

 

Sources : 

 

Dimanche 26 Novembre 2017


Pour partager l'article

Commentaires: 0