4 Décembre - Sainte Barbara

Le Jour de Barbara...

La Grande Déesse prend ses quartiers d'Hiver...

La sainte Barbara fait partie de cette nombreuse liste de saints chrétiens qui sont venus remplacer le culte d’anciens Dieux et Déesses. Sainte Barbara est de nos jours la patronne de nombreux corps de métiers comme les géologues, les fondeurs de cloche, les forgerons, les architectes, les artilleurs, les pompiers, etc... Mais traditionnellement, elle était avant tout la patronne des mineurs, élément qui nous donne une indication précieuse sur son archétype païen. Les mineurs sont ceux qui travaillent dans les entrailles de la terre, ce qui relie bien-sûr Barbara au culte de la grande Déesse, la Terre-Mère. Sainte Barbara protège aussi contre le tonnerre et les éclairs, contre le feu, la fièvre, la peste et la mort. 

 

Son attribut est une tour (voir photo en bas à droite). Cette tour comme attribut est le second élément d’importance car il nous donne une autre piste qui nous connecte en effet à l’ancien culte germanique de la Déesse Perchta. Cette Déesse est une survivance tardive de la Terre-Mère des Germains, la Déesse Nerthus avec certains aspects de la Déesse Frigga, l’épouse du dieu Wodan / Odin. L’étymologie du nom de Perchta nous renvoie aux mystères d’une rune, la rune Perthro. La tour est un symbole de protection dans lequel on enfermait la Déesse jusqu’au 05 janvier, date à laquelle on la ressortait de son sanctuaire. Ce rite est une figuration de l’enfermement saisonnier, une période pendant laqulle la Déesse reprend son souffle pour surmonter la mort cyclique, avant de renaître après la période solticiale. La tour possède trois fenêtres qui marquent les trois phases de la vie : jeune, mûre, et âgée. On retrouve par là les trois Nornes du destin (Urd, Verdandi, et Skuld – Passé, présent, et avenir). Mais Perchta n’est pas le seul aspect de la Terre-Mère Nerthus, il en existe un autre incarné par la figure mythique de la Dame Holle, « die Frau Holle ». C’est à cette dernière que l’on attribue un élément hivernal incontournable : la neige. Encore de nos jours en Allemagne, on dit que lorsqu’il neige c’est Frau Holle qui secoue ses édredons, et les plumes qui en tombent forment les flocons de neige. La Déesse correspond donc ici très bien au calendrier en marquant l’arrivée des rigueurs de l’hiver. Dans ce contexte, on pourrait même avancer que Perchta et Holle sont l’aspect hivernal de la Terre-Mère, celle qui est aux prises avec les démons de cette saison morte.

 

Le 04 décembre la tradition veut que les enfants jettent du blé (ou des lentilles) dans un plat humide afin de faire germer les graines et d’observer la croissance de ces semences. Ceci représente l’enfermement saisonnier de la végétation lié à la Déesse, et il se pourrait même que ce soit le souvenir d’une ancienne offrande rituelle à Perchta / Holle. Une autre version veut que l’on coupe de petites branches d’un arbre fruitier, cerisier ou pommier, et qu’on les laisse germer dans un récipient d’eau. Le vert qui en résulte recoupe le symbolisme du sapin, de l’arbre toujours vert qui ne meurt pas en hiver. Ce vert est l’espoir de la vie qui doit renaître au printemps. De plus, la dame du foyer avait l’habitude d’interpréter la manière dont poussaient ces branches, car cela entrouvrait une fenêtre sur le futur. On plaçait autant de branches qu’il y a de personnes vivant dans le foyer, une branche par tête. La branche qui faisait les plus belles pousses avant Noël désignait la personne qui allait avoir le plus de chance durant l’année à venir. 

 

Ce jour du 04 décembre est dans la tradition germanique favorable aux oracles, en particulier ceux reliés aux questions de l’amour. Par exemple, lorsqu’un jeune voulait voir sa future bien-aimée en rêve, il devait jeûner le jour de Barbara et mettre la nuit un linge de femme sous son coussin. 

 

Sainte Barbara est plus connue en France sous le nom de Sainte Barbe. En tant que patronne des mineurs, des processions sont organisées en son honneur dans la région de St-Etienne. Le 04 décembre est en Provence le jour où les enfants font pousser les graines de blé ou de lentilles. En Savoie, on prépare pour ce jour un grand chaudron de soupe traditionnelle que toutes les personnes présentes partagent. Ce chaudron est ici un symbole de fertilité et d’abondance dont la tradition remonte aux Celtes. 

 

Le prochain 04 décembre n’oubliez donc pas de faire votre petite offrande à la grande Déesse afin que nous puissions tous jouir d’une nouvelle année pleine d’abondance et de fertilité. À vos blés et à vos lentilles !...

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

  • « Kleines Lexikon des Aberglaubens », Ditte und Giovanni Bandini
  • http://de.wikipedia.org/wiki/Barbara_von_Nikomedien
  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Barbe_la_grande_martyre#Traditions_li.C3.A9es_au_culte_de_sainte_Barbe
  • http://de.wikipedia.org/wiki/Perchta

 

Lien :

  • La rune Perthro : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=324667404338741&set=a.300053296800152.1073741833.230064080465741&type=3&theater

 

 

Mardi 5 Décembre 2017