Le Chaudron Sacré de Gundestrup

Ce chaudron bien que trouvé au Danemark est incontestablement d'origine celte. Il date du 2è siècle avant notre ère. Il semblerait que ce chaudron pourrait être le tribut d'un accord entre Germains et Celtes et fut ensuite offert en sacrifice aux Dieux germaniques. Les peuples en question sont les Teutons et les Boïens. Cimbres.

 

Ce chaudron celte est une pièce fantastique car il offre sur toutes ses faces des scènes de la mythologie celtique. Jean-Jacques Hatt, archéologue et historien spécialisé en religion celte, a tout particulièrement étudié le chaudron de Gundestrup et a tiré des conclusions intéressantes et des hypothèses très constructives concernant les mythes parfois peu connus des celtes continentaux. Cette reconstruction d'un mythe à partir d'une pièce archéologique mérite le détour. 

 

Le chaudron d'argent de Gundestrup est composé de nombreuses plaques. Ce sont ces différentes plaques avec leurs représentations mythologiques que nous allons voir.

 

Pour mieux comprendre cette analyse, il faut avant tout savoir que les Dieux celtes Esus et Cernunnos seraient en fait deux aspects d'une seule et même Divinité se transformant selon les cycles, tantôt en Esus, tantôt en Cernunnos. Les scènes du chaudron nous parlent de nombreux Dieux du panthéon gaulois, et sont de manière évidente les images d'un cycle mythologique fondamental de la religion celte continentale, une mythologie qui hélas n'a pas été mise par écrit tel que ce fut le cas pour la mythologie celte insulaire (Irlande).Le chaudron nous permet ainsi d'entrevoir ce qu'aurait pu être un des grands mythes en vogue dans la tradition païenne des Celtes du continent européen. On y retrouve le grand principe même du paganisme qui est celui de la loi des cycles naturels. La Déesse Rigani, la Terre-Mère, est la figure centrale de ce mythe. Pour la conquérir ou la défendre, les Dieux célestes et les Dieux chtoniens s'affrontent violemment selon les principes cosmiques qui régissent leurs destinées. Pour ceux qui ne connaîtraient pas bien le panthéon gaulois, voici une rapide présentation concernant les diverses Divinités qui apparaissent sur le chaudron de Gundestrup:

  • Esus = Dieu de fertilité de la 3è fonction indo-européenne. Il présente dans cet aspect des similitudes avec le Dieu germano-nordique Freyr.
  • Cernunnos = le Dieu aux bois de cerf, Dieu de fertilité et fécondité. Son origine est très ancienne et antérieure aux Indo-Européens. 
  • Rigani = tantôt la grande Déesse céleste (comme Héra de la tradition grecque ou Frigga de la tradition germano-nordique), tantôt la Terre-Mère, comme Gaïa de la tradition grecque, Nerthus de la tradition germanique, ou Jörd de la tradition nordique. 
  • Taranis = Dieu de la foudre. Tout comme le Dieu Donar/Thor de la tradition germano-nordique, le Dieu celte Taranis couvre la 2è fonction indo-européenne, celle de la guerre et de la noblesse guerrière. 
  • Bélénos = le Dieu solaire par excellence. Tout comme le Dieu Apollon de la tradition gréco-latine, ou le Dieu Balder de la tradition germano-nordique, il est le Dieu de la lumière et un Dieu bienfaiteur.
  • Ogmios = guerre et sagesse sont ses deux aspects principaux. Il englobe certains aspects des Dieux germano-nordiques Wotan (Odinn) et Tiwaz (Týr).
  • Divannos et Dinomogetimaros = ils sont comparables aux Dioscures de la tradition grecque et Alcis de la tradition germanique. 
  • Teutatès = Dieu céleste et guerrier, Dieu tribal, comparable à la grande figure souveraine de la 1è fonction indo-européenne comme les Dieux Zeus (grec), Jupiter (romain), et Tiwaz (germanique).
  • Sucellus = Dieu au maillet, il est relié à l'infra-monde. 

 

Voici donc ce résumé selon l'analyse de Jean-Jacques Hatt qui suit les rythmes cycliques du calendrier celte (nous verrons l'explication des différentes plaques du chaudron en détail avec les deux prochains articles), mais voyons tout d'abord la présentation générale de ce mythe reconstitué :

  • Le Dieu Esus s'unit à la Déesse Rigani au printemps (reine de Mai).
  • La Déesse Rigani retourne ensuite auprès du Dieu céleste Taranis et redevient ainsi la reine du ciel. (Lugnasad)
  • Avec l'arrivée de l'automne, Esus se transforme en Cernunnos
  • Avec la fête de Shamain, le Dieu Cernunnos descend aux enfers, l'infra-monde.
  • Rigani redevient la Terre-Mère en retournant elle aussi vers les entrailles de la terre. (Nuit des mères -période de Noël). Elle rejoint ainsi Cernunnos.
  • Taranis furieux envoie contre Rigani un de ses loup-monstres pour la dévorer.
  • Grâce à l'aide du Dieu Bélénos-Grannus qui envoie un de ses griffons protecteurs, Rigani réussit à tenir en respect le monstre.
  • Le Dieu Smertulus-Ogmios avec l'appui de Teutatès tue le monstre qui menace la Déesse.
  • Taranis envoie un autre monstre qui transforme Rigani en une triple grue
  • Teutatès réunit contre Taranis une armée -> rituel du chaudron
  • Teutatès juge les guerriers morts au combat. Puis Teutatès est vaincu par Taranis
  • Les Dioscures celtes Divannos et Dinomogetimaros découvrent les taureaux qui permettront à Rigani de reprendre sa forme.
  • Bélénos-Grannus dans son rôle de Dieu bienveillant et médiateur permet aux Dioscures d'opérer la liaison avec Smertululs-Ogmios et Cernunnos.
  • Sucellus se charge de tuer les dragons qui règnent sur les zones de passage vers l'infra-monde, les entrailles de la terre.
  • Sacrifice rituel du cerf (vers l'époque de Carnaval) par Smertulus-Ogmios afin de permettre à Cernunnos de remonter des entrailles de la terre. Cernunnos redevient alors Esus et coupe le gui sacré dans la forêt où il trouve un taureau sacré aux trois grues.
  • Sacrifice du taureau qui permet à Rigani de reprendre sa forme. Le cycle est alors bouclé.

 

Hathuwolf Harson

 

Source :

 

Vendredi 23 Novembre 2018


Voici la présentation des différentes plaques du chaudron celte de Gundestrup (les numéros correspondent à ceux de la photo) :

  1. 1La Déesse Rigani
  2. La Déesse Rigani et les grues qui accompagnent ses transformations.
  3. La Déesse Rigani et ses deux époux successifs, Taranis et Esus-Cernunnos
  4. Le Dieu Cernunnos, la plus célèbre de ses représentaitons archéologiques. Assis dans sa typique position dite du "Bouddha", le Dieu tient dans sa main droite un torque celte, symbole de pouvoir, et dans sa main gauche il tient un serpent à tête de bouc (serpent = symbole de fécondité lié aux cycles naturels, et le bouc = symbole à la fois guerrier et de fécondité).
  5. Le Dieu Taranis tenant dans sa main son arme sacrée, la roue-foudre (qui équivaut au foudre de Zeus ou au Mjölnir de Thor).
  6. Sacrifice rituel du chaudron. Sacrifices humains de guerriers afin que ceux-ci partent en guerre contre le Dieu Taranis. Le sacrifice fait ici fonction de transition entre le monde des Hommes et celui des Dieux. 

 

Hathuwolf Harson

 

 

Vendredi 23 Novembre 2018


Voici la suite de la présentation des différentes plaques du chaudron de Gundestrup (les numéros correspondent à ceux de la photo) :

 

  1. Les Dioscures découvrent les taureaux mythiques dont le sacrifice permettra à Rigani de reprendre sa forme.
  2. Le Dieu Teutatès juge les guerriers morts au combat.
  3. Le Dieu Sucellus-Dispater tue les dragons.
  4. Le Dieu Bélénos-Grannus dans son rôle bienveillant de médiateur.
  5. Le Dieu Smertulus-Ogmios tue le dernier des monstres. On le voit au-dessus du taureau sacrifié.

 

Hathuwolf Harson

 

Vendredi 23 Novembre 2018