Le Mont Canigou

Le Mont Olympe des Catalans... Rites Solaires...

Le mont Canigou se trouve en Catalogne française, dans le département des Pyrénées Orientales. Ce mont n'est pas le plus haut de Catalogne, mais il est celui qui domine majestueusement la plaine du Roussillon. Il culmine à 2783m d'altitude. Cette montagne est entourée de légendes anciennes. Elle est en plus le point central et identitaire d'un rituel d'origine païenne qui a lieu tous les ans au solstice d'été. 

 

C'est le poète Jacint Verdaguer au 19è siècle qui redonna un nouveau souffle au mont Canigou en chantant ses origines mythologiques et tout le folkore qui s'y rattachait. Le Canigou ne perdit cependant jamais ses traditions païennes. Un véritable voile magique et mystérieux semble l'avoir toujours entouré. Au 13è siècle Pierre III d'Aragon, malgré les avis défavorables de sa cour, décida de monter jusqu'au pic du Canigou. Ce sommet alors inviolé avait la réputation d'être gardé par un dragon et par des Génies commandant aux intempéries et aux orages. Ces Génies étaient bien-sûr le souvenir des anciens Dieux qui habitaient cet endroit sacré. L'expédition du roi Pierre III se trouva confronté à une terrible tempête. La peur gagna les chevaliers qui accompagnaient le roi. Ils rebroussèrent chemin démontrant ainsi leur crainte et leur respect pour les Génies de ce lieu. Seul le roi continua jusqu'au lac qui se trouve au pied du pic, endroit où il fut accueilli par un dragon à l'haleine de feu. 

 

Mais le caractère très païen du mont Canigou réside principalement dans la tradition des Focs de Sant Joan (Feux de la Saint Jean). Un rite païen de tradition solaire à l'état le plus pur est toujours célébré de nos jours au Canigou. Chaque année avant le solstice d'été montent au sommet 3 gardiens de la flamme sacrée. Sur le pic lui-même, au moment du coucher du soleil ils célèbrent le rite du salut au soleil. Ensuite ils procèdent à l'embrasement de feux. Les gardiens de la flamme passent alors toute la nuit sur le pic. Au matin, celui qui fut choisi comme porteur de la flamme sacrée, est chargé de descendre du sommet vers les vallées afin d'apporter la flamme qui sera transmise à chaque village pour finir sa course à Perpignan, la ville principale du Roussillon. C'est alors que dans toute la Catalogne sont allumés de manière solennelle les feux du solstice, les Focs de Sant Joan. Chaque feu du solstice est ainsi originaire de ce feu primitif allumé la veille au sommet du Canigou. Cette flamme partagée et distribuée parmi les quatre coins de la Catalogne, s'est convertie en un symbole identitaire des Catalans. On peut parler d'un véritable mont Olympe des Catalans, un axe du monde, une colonne céleste qui chante leur identité en tant que peuple et en tant que culture.

 

Hathuwolf Harson

 

Sources : 

Petit Dictionnaire de Mythologie Basque et Pyrénéenne

Wikipedia Pic du Canigou

 

Mardi 14 Novembre 2017