Le Caillou de St-Bertrand

Les Traditions Païennes ont la peau dure...

Dans la vallée de Barousse, à Crèchets, dans les Hautes-Pyrénées, se trouve une pierre dressée, un bloc erratique du type menhir, que l'on nomme le caillou de St-Bertrand. Cette pierre dressée fut jusqu'au 20è siècle l'objet d'un culte dont les racines remontent aux traditions païennes du néolithique. Ce genre de pratique d'origine païenne existe dans presque toutes les régions européennes où l'on trouve des menhirs ou autres pierres dressées. La Bretagne par exemple possède d'innombrables exemples de ce genre. 

 

Les femmes de la vallée de Barousse allaient se frotter le sexe sur le rocher de St-Bertrand pour avoir des enfants, au lendemain de leur mariage, selon les rites habituels de fécondité. Le menhir et sa forme phallique sont entre autres un symbole masculin de la puissance fécondante. Pour plus de renseignements sur le symbolisme du menhir, voir mon article suivant: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=315676448571170&set=a.305924119546403.1073741843.230064080465741&type=3&theater. Des graffiti et un sexe ithyphallique furent gravés sur une des faces du rocher de St-Bertrand, ce qui confirme amplement l'approche liée à la fécondité. Le folklore local dit que c'est une géante du nom de Giganta de l'Arrait qui aurait à l'origine lancé le rocher dans la vallée. 

 

Selon les contes du moyen-âge chrétien, le Caillou aurait gêné le passage de saint Bertrand lors d'une de ses nombreuses missions d'évangélisation. La mule de l'évêque aurait déplacé l'obstacle d'un coup de pied en laissant la trace de son sabot sur la pierre. Ce récit illustre bien les difficultés de l'église chrétienne pour supplanter les cultes païens aussi fortement ancrés dans la mémoire collective des gens. La dévotion aux pierres dressées étant particulièrement intense, les difficultés des chrétiens pour interdire les anciennes pratiques païennes n'en furent que plus grandes. 

 

Hathuwolf Harson

 

Source :

Petit Dictionnaire de Mythologie Basque et Pyrénéenne

 

NB : La pierre dressée de la photo n'est pas celle de St-Bertrand. Je n'ai pas réussi à trouver de photo...

 

Lundi 13 Novembre 2017