La Grotte Magro

Sa carte du ciel remontant à la nuit des temps

Nos lointains ancêtres du paléolithique avaient une connaissance très précise des cycles naturels. Les sages de leurs clans avaient depuis longtemps percé les secrets qui rythment le temps. Ils n’étaient pas ces sauvages qu’on nous a trop souvent présentés par le passé. Certains de ces sages du paléolithique ont même immortalisé leur connaissance en la peignant ou en la gravant sur les parois de certaines grottes. C’est le cas par exemple de la grotte Magro, dans la province de Cádiz, au Sud de la péninsule ibérique. 

 

En 1929 un abbé d’origine normande du nom d’Henri Breuil publia un livre dans lequel il traita la grotte Magro. Bien que chrétien, il eut une grande passion pour la préhistoire, ce qui le mit dans une position difficile avec sa hiérarchie ecclésiastique, car ses travaux s’inscrivaient complètement dans la lignée des évolutionnistes. Ces derniers lui avaient d’ailleurs trouvé le surnom sympathique de «pape de la préhistoire». Rappelons au passage que selon la bible, l’homme aurait été créé il y a 6000 ans, ce qui pose quelques problèmes avec les réalités archéologiques… ^^ Ceci dit, les travaux de l’abbé Breuil furent très intéressants et contribuèrent fortement à une meilleure connaissance de la période préhistorique du paléolithique. On se demande d'ailleurs comment il a pu continuer à être chrétien alors que les résultats de ses propres recherches contredisaient complètement les délires bibliques...

 

En ce qui concerne la Cueva Magro dans le Sud de l’Espagne, notre grotte en question, Henri Breuil constata que les peintures sur une des parois formaient des groupes de points, placés de telle manière qu’ils figuraient les constellations observables pendant les solstices d’hiver et d’été. Cette véritable carte du ciel préhistorique avait ainsi immortalisé les constellations afin que l’on puisse marquer dans le temps les grandes transitions cycliques que sont les solstices. Un calcul et une mesure du temps à travers les cycles solaires annuels étaient donc une réalité pour cette lointaine époque de notre passé. Sur la photo on peut voir à gauche le croquis représentant les points tels qu’ils apparaissent dans la grotte Magro, tandis qu’à droite se trouve le croquis présentant les constellations visibles à cet endroit durant les solstices. La similitude est frappante et laisse peu de place au doute. 

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

Símbolos de la Prehistoria, Raquel Lacalle Rodríguez

Très belles photos de la grotte Magro: http://prehistoriadelsur.blogspot.com.es/2014/01/la-cueva-magro.html

L'abbé Breuill: http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Breuil

 

Mardi 27 Juin 2017

Pour partager l'article