Hekla, son Éruption et les Cultes Solaires

L'éruption du volcan Hekla... 10 ans sans été...

En pleine période du néolithique, en l'an 3195 avant notre ère eut lieu une terrible éruption volcanique en Islande. C'est le volcan Hekla qui se mit à gronder et à déverser des quantités incroyables de particules diverses dans l'atmosphère. Cette énorme éruption eut des conséquences terriblement catastrophiques sur toute la façade atlantique de l'Europe. Les archéologues ont pu établir que de nombreuses régions comme la Grande-Bretagne, l'Irlande, ou encore la Bretagne connurent 10 longues années sans été aucun. Des famines sans fin s'en suivirent. L'archéologie a là aussi constaté que de nombreux sites du néolithique furent abandonnés, ceci a été particulièrement observé en Irlande où l'on voit des endroits habités depuis de nombreux siècles soudainement laissés complètement à l'abandon. Le néolithique qui basait toute son économie sur l'agriculture et l'élevage, a dû grandement souffrir de ce cataclysme. On peut facilement s'imaginer le désarroi dans lequel furent plongées les populations des régions affectées. Cette période est nommée par les archéologues "the neolithic dark ages" (l'âge sombre du néolithique). 

Ces 10 longues années sans soleil et sans sa chaleur nourricière ont pu par exemple être observées grâce à la dendrochronologie, l'étude des anneaux formés par la croissance des arbres. L'étude des pollens fut également une clé pour comprendre les conséquences de l'éruption du volcan islandais Hekla. Mais ce qui nous intéresse plus ici, c'est que ces années sans été ont pu être également constatées dans l'étude des cultes solaires de cette période. Car en effet une forte augmentation des symboles solaires est apparue de manière claire et nette. De plus, des sites mégalithiques furent construits ou réorientés durant cette époque témoignant là aussi d'une évidente orientation solaire. Des cromlechs qui ne possédaient pas encore d'orientation astronomique par rapport au soleil, sont alors transformés par rapport aux soltices ou d'autres axes célébrant la course du soleil. Ce genre d'évolution a pu par exemple être constatée pour des sites mégalithiques comme Newgrange et Knowth en Irlande, Avebury en Grande-Bretagne, et Gavrinis en Bretagne française. C'est une époque aussi où l'architecture des maisons en pierre devient majoritairement ronde. Cette forme circulaire des foyers, semble non seulement avoir une fonction pratique qui est celle de profiter au maximum de la lumière solaire, mais aussi une fonction religieuse et symbolique adoptant ainsi l'image sacrée d'une roue solaire. 

 

Hathuwolf Harson


Source :
Ireland's other History, Hector McDonnell

 

Mardi 27 Juin 2017

Pour partager l'article