Laxe da Rotae pétroglyphe

Le Pétroglyphe de Laxe Da Rotea...

Un Trait d'Union entre Pré-Indo-Européens et Indo-Européens...

Sur le centre de la photo on peut voir une gavure rupestre représentant un cerf orné entre autres d'une roue solaire. Ce pétroglyphe de Laxe da Rotea do Mendo fut daté de l'âge du bronze ibérique, entre 1800 et 1200 avant notre ère. Il se trouve en Galicie, Espagne. Il remonte donc pour cette région d'Europe à une époque où les Indo-Européens s'enracinent peu à peu. On retrouve les influences de ces derniers dans les représentations magico-religieuses gravées sur les rochers de leurs lieux de culte. Les symboles solaires typiques des Indo-Européens deviennent alors pour ainsi dire omniprésents parmi un très grand nombre de pétroglyphes. 

 

Celui de Laxe da Rotea est intéressant car il représente justement un véritable trait d'union entre culte pré-indo-européen et culte indo-européen. Cette figuration magico-religieuse gravée sur la pierre reflète une union des deux cultures, on pourrait même avancer qu'elle exprime une continuité du culte ancestral. 

 

Le cerf, pour lequel nous verrons une autre fois le symbolisme en détail, représente ici la très ancienne Divinité du paléolithique connue comme le Dieu aux bois de cerf. Ce Cerf divin remontant aux racines de notre préhistoire, fut le motif de nombreuses peintures rupestres datées entre 35.000 et 10.000 avant notre ère. L'une des plus célèbres est celle de la grotte des Trois-Frères (en bas au centre de la photo), elle date du magdalénien entre 15.000 et 10.000 avant notre ère. Ce Dieu-Cerf semble avoir exprimé dès le début un lien sacré avec les principes cycliques de la fécondité et de la fertilité. La vie du cerf est fortement marquée par les cycles saisonniers. Les cycles de ses bois, ainsi que ceux liés à sa vie sexuelle font de lui le lien priviligié entre l'homme et les rythmes harmonieux de la nature sauvage. Le Dieu-Cerf est celui qui permet de comprendre les mystères de la nature dans son état le plus préservé et le plus pur. Ce Dieu survivra d'ailleurs bien au-delà du paléolithique et de l'âge du bronze, car on le retrouvera à l'âge du fer avec le Dieu celte Cernunnos (à droite sur la photo). 

 

Le pétroglyphe de Laxe da Rotea présente donc un cerf dont le symbolisme religieux est sans doute aucun à chercher dans l'archétype préhistorique du Dieu-Cerf. Ce symbolisme lié au pouvoir de fécondité est d'ailleurs doublement invoqué sur cette roche sacrée. Le cerf possède un pénis énorme, ce qui fait directement allusion au pouvoir divin de fécondation du cerf. Pourquoi "divin"? Car tout simplement il est celui qui donne la vie, il est la force vitale et primordiale. Entre les bois du cerf se trouve un taureau qui lui aussi est représenté avec une verge imposante. L'importance de ce pouvoir de fécondation est donc mis ici particulièrement à l'honneur. Toute cette symbolique qui tourne autoure du cerf et du phallus, nous renvoie aux anciens cultes des chasseurs et récollecteurs du paléolithique, bien avant les Indo-Européens donc. 

 

L'élément typiquement indo-européen de cette gravure rupestre est la roue solaire qui se trouve sur le torse du cerf. Ce genre de symbole solaire connut une véritable révolution religieuse sur toute la période de l'âge du bronze européen. Les forts cultes solaires liés à la fonction souveraine et guerrière de la société des Dieux et des hommes étaient chez les Indo-Européens une caractéristique très marquée. Il suffit de penser aux archétypes indo-européens de Dieux célestes comme Zeus-Jupiter, Tiwaz-Týr, Donar-Thor, Taranis, Teutatès, Arès-Mars, Perun, etc...pour se rendre compte à quel point la configuration des panthéons changea radicalement avec l'établissement définitif des Indo-Européens. Tout comme l'union des Ases et des Vanes, les Indo-Européens et les Pré-Indo-Européens ont au cours des siècles fusionné leurs panthéons respectifs. Cependant, il faut préciser que c'est bien la culture religieuse indo-européenne qui s'imposa majoritairement. 

 

Dans le cas de la pierre gravée de Laxe da Rotea on peut ainsi avancer que le cerf exprime ici le lien avec les forces cycliques de fécondité, mais aussi avec les forces cycliques solaires. 

 

Hathuwolf Harson

 

Sources : 

  • Laxe da Rotea: http://oestrymnio.blogspot.com.es/2013/08/petroglifo-laxe-da-rotea-do-mendo.html
  • http://www.turgalicia.es/ficha-recurso?langId=es_ES&cod_rec=20625&ctre=67
  • Grotte des Trois-Frères: http://fr.wikipedia.org/wiki/Grotte_des_Trois-Frères

 

Liens :

  • Cernunnos: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=255050387967110&set=a.232402220231927.1073741829.230064080465741&type=1&theater
  • Mythologie du Cerf: https://www.facebook.com/230064080465741/photos/a.305428916262590.1073741838.230064080465741/320681638070651/?type=3&theater
  • Indo-Européens: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.305629736242508.1073741840.230064080465741&type=3

 

Mercredi 23 Mai 2018