Les Vikings au Canada...

Premier conflit entre Paganisme et Christianisme chez les Vikings au Canada...

L’histoire se situe autour de l’an 1000 au moment où les Vikings venus du Groenland découvrent l’Amérique. Après avoir passé les côtes du Labrador dans l’actuel Canada, région que les Vikings baptisèrent le Markland (Pays des forêts), les Vikings arrivèrent sur une côte du New-Brunswick où ils passèrent l’hiver. Ils nommèrent cet endroit le Straumfjörðr. Avec le retour de la belle saison, ils continueraient leur quête de la mythique terre du Vinland. À la tête des Vikings se trouvait Leifr Eiríksson. Contrairement à son père Erik-le-Rouge qui avait clairement tendance à rester fidèle aux Dieux de ses pères, Leifr, suite à une visite au roi chrétien Óláfr en Norvège, avait choisi de prêcher le christianisme parmi les Vikings d’Islande et du Groenland. Mais parmi les hommes de Leifr, tous ne s’étaient pas converti car certains irréductibles continuaient à pratiquer la religion de leurs ancêtres en restant fidèles aux anciens Dieux. Ce fut le cas d’un certain Thórhallr fils de Gamli. Ce dernier était pêcheur et son Dieu tutélaire était le Dieu Thor. 

 

N’ayant pas fait assez de réserves pendant l’été, les vivres vinrent à manquer, et la faim commença à se faire cruellement sentir. Karlsefni, un des hommes de Leifr, décida d’invoquer le dieu chrétien afin qu’il leur apportât secours et nourriture. Mais rien ne se passa. C’est à ce moment que Thórhallr disparut. Personne ne le vit durant trois jours et trois nuits. Ils finirent par le trouver étendu sur le sommet d’un rocher, nez en l’air et bouche bée, comme s’il sortait d’une transe. Ils lui demandèrent pourquoi il s’était écarté du groupe et ce qu’il faisait là. Thórhallr leur répondit que cela ne les regardait pas. Peu après, arriva une baleine qui s’échoua pour ainsi dire devant leurs pieds. Cela semblait un cadeau du ciel car cet animal allait procurer de la nourriture pour toute la communauté. C’est le moment que choisit Thórhallr pour interpeler l’assemblée des Vikings en leur disant: 

«Est-ce-que Barbe-Rousse n’a pas montré qu’il valait mieux que votre christ ? Voilà ce que j’ai obtenu pour prix de la poésie que j’ai composée sur Thor mon Dieu tutélaire; il m’a rarement fait faux bond». [Barbe Rousse est un des noms du Dieu Thor. Avec son poème, Thórhallr invoqua rituellement son Dieu afin qu’il aida la communauté dans leur quête de nourriture]. La baleine fut préparée et cuisinée. Mais lorsqu’ils en mangèrent, la plupart des hommes de Leifr tombèrent malades. Ils rejetèrent les restes de la baleine à la mer, car ils avaient compris que cette baleine ne pourrait satisfaire la faim que des hommes restés fidèles aux Dieux. Les chrétiens quant à eux décidèrent une fois de plus de s’en remettre à dieu, ce qui ne changea pas grand-chose à leur problème. Le temps finit quand même par s’améliorer, et ils purent ainsi continuer leur route. Leifr décida de continuer vers le Sud, tandis que Thórhallr et 9 de ses compagnons décidèrent de voguer vers le Nord. Ces derniers durent essuyer une forte tempête d’Ouest et furent ainsi déroutés tellement qu’ils se retrouvèrent au bout d’un long périple sur les côtes d’Irlande où ils furent faits prisonniers et réduits en esclavage. C’est là que Thórhallr mourut, loin de cette terre inconnue du Vinland qui un jour s’appellerait Canada.

 

Hathuwolf Harson

 

Source :

  • «Saga d’Érik le Rouge, in Sagas Islandaises», Régis Boyer [Belles Lettres]

 

Lien :

  • Les Vikings en Amérique :
  • https://www.facebook.com/230064080465741/photos/a.305629736242508.1073741840.230064080465741/310923865713095/?type=3&theater

 

Vendredi 13 Juillet 2018