Les Mouvements Païens Germano-Nordiques...

Reconnaissance légale et divergences entre Odinisme et Asatru...

Il existe de nos jours de nombreux mouvements païens qui se réclament de la tradition germano-nordique. Un certain nombre d'entre eux ont été reconnus officiellement par certains pays leurs donnant ainsi une existence légale. Le terme de "néo-païen" rappelle que ces mouvements s'inspirent fortement du paganisme germano-nordique, mais ne reproduisent pas à 100% l'ancienne tradition historique. Bien que ces mouvements cherchent à rester fidèles à l'esprit des anciens païens, ils restent cependant des créations récentes. Il faut préciser à ce propos que si le judéo-christianisme n'avait pas chercher durant tant de siècles à détruire les anciennes traditions païennes, il n'aurait pas été nécessaire de reconstruire les anciens cultes car il y aurait eu alors une continuité jusqu'à nos jours. 

Les mouvements païens germano-nordiques ne forment pas non plus une unité compacte. Ils ont bien-sûr de nombreux éléments en commun, mais des divergences existent entre les deux grandes tendances représentées par l'Odinisme et l'Asatru. Le grand point de divergence est celui de la question ethnique et identitaire. L'Odinisme prône que l'on doit respecter sa lignée naturelle et les Dieux de ses ancêtres. Il estime que cet héritage lointain est véhiculé par le sang. Il est donc souhaitable selon l'Odinisme qu'un Japonais s'oriente vers le Shintoïsme, un Méxicain vers la traditon Maya ou Aztèque, un Péruvien vers la tradition Inca, un Sibérien vers le Chamanisme de ses pères, un Zaïrois vers l'Animisme de ses ancêtres, un Hindou vers l'Hindouïsme, un Européen vers une des traditons ancestrales européennes (germano-nordique, celte, romaine, grecque, slave, ibère, celtibère, basque, balte, finno-ougrienne). De plus l'Odinisme rappelle à juste titre que les traditions païennes ont toujours été des religions communautaires et non individualistes. Précisons aussi, car le terme prête à confusion, que l'Odinsime ne rend pas un culte exclusif au Dieu Odin, ça n'est qu'un terme générique. L'Odinisme honore tous les Dieux du panthéon germano-nordique.
L'Asatru quant-à lui prône une vision nettement plus individualiste en affirmant que toute personne peut opter pour la tradition païenne de son choix. L'Asatru se démarque ainsi profondément sur la question ethnique en disant que par un exemple un Zaïrois peut parfaitement suivre la tradition nordique, ou un Européen suivre la tradition shintoïste. C'est une vision très universaliste que défendent les éléments les plus radicaux de l'Asatru.

Lorsqu'on étudie les traditions polythéistes, il en ressort de manière claire que les anciens païens donnaient une grande importance aux lignées généalogiques, au clan, au culte omniprésent aux ancêtres, et à leur identité. La religion était avant tout une affaire de clan et non un caprice individualiste. L'approche universaliste de l'Asatru correspond certes à un phénomène culturel très à la mode, mais ne reflète sûrement pas la vision religieuse historique du paganisme. L'universalisme est d'ailleurs un concept qui est né avec le monothéisme judéo-chrétien et islamique, un universalisme qui se traduit par un besoin fanatique de fondre le monde entier dans un même moule informe et sans âme. Les différences religieuses, culturelles et ethniques font toute la richesse du monde, alors qu'un grand magma sans racines est un appauvrissement à tous les niveaux. 

Voyons à présent un peu l'histoire des ces mouvements païens. Chronologiquement parlant, le Wotanisme est le mouvement germano-nordique le plus ancien. Il prend ses racines dans le romantisme pan-germanique du 19è siècle. Guido Von List en fut la figure de proue. Le Wotanisme alimenta certains grands opéras de Wagner. Il donna naissance en Allemagne au début du 20è siècle à des mouvements comme le Germanen Orden ou la Thulé Gesellschaft. Ces derniers furent une des charpentes du national-socialisme. Ce mouvement politique a eu certes des côtés obscurs et condamnables, pas besoin d'y revenir, mais il faut aussi lui reconnaître d'importantes recherches dans le domaine des anciennes traditions païennes des Germains. Ces recherches furent principalement impulsées par la section connue sous le nom de Ahnenerbe ("héritage des ancêtres"). La défaite de 1945 fit que toute cette tendance païenne devint tabou durant quelques temps. 

La période avant-guerre est aussi celle qui voit la naissance de l'Odinisme. C'est dans la lointaine Australie qu'un certain poète du nom de Alexander Rud Mills défend les valeurs païennes européennes (voir photo nº1). Il estime que l'Odinisme est la religion naturelle des Européens. Il dit que l'Odinisme est la base même des valeurs historico-religieuses d'Europe en perpétuel affrontement avec celles de la religion abrahamique véhiculée par le judéo-christianisme. En 1936 Mills fonda l'église anglicane d'Odin. Lors de la seconde guerre mondiale, il était contre l'entrée en guerre de l'Australie, ce qui lui valut d'être emprisonné. Après la guerre il continua à publier ses ouvrages où il défendait les valeurs païennes de la race blanche. 

Les écrits de Mills furent promus aux USA par la Ligue of Cutlural Dynamics. Au début des années 60 aux USA fut créé l'Odinist Fellowship. Cette association odiniste fut animée par Else Christensen (nº2 sur la photo). Elle continua dans la lignée de Mills en prônant que l'Odinisme est la religion naturelle par excellence des peuples de race blanche. Else Christensen organisa de nombreuses rencontres culturelles et différents rites. 

Au début des années 70, toujours aux USA, Stephen McNallen fonda l'Asatru Free Assembly (voir photo nº3). Asatru vient de la langue norroise et signifie "fidèle aux Dieux Ases". Ce mouvement obtint un grand succès. Mais au bout de quelques temps des tensions internes entre identitaires et universalistes éclatèrent au grand jour. Le mouvement se divisa en deux: Asatru Folk Assembly fidèle à la vision identitaire, et le Ring of Troth qui prêche l'individualisme et le mélange des peuples. Stephen McNallen continua de diffuser l'idée d'un Odinisme comme religion naturelle des peuples germaniques. Edred Thorsson (alias Stephen Flowers, nº4 sur la photo) fut l'une des figures de proue du Ring of Troth. Ce dernier est un personnage étrange qui n'hésita pas à mélanger occultisme moyen-oriental, paganismes nordique et égyptien, pratiques magico-sexuelles avec même une touche de satanisme. Mais les années passèrent et l'expérience d'Edred Thorsson se fit plus précise et réaliste. C'est ainsi que dans son dernier ouvrage (ALU), l'auteur revient à une vision plus identitaire en revalorisant les racines indo-européennes de la tradition germano-nordique. 

En Islande c'est un poète du nom de Sveinbjörn Beinteinsson (photo nº5) qui fonda en 1972 l'Ásatrúarfélagið (l'association Asatru). Cette association déclara avoir pour but de faire revivre l'ancienne foi païenne. Le 3 mai 1973, l'association fut reconnue par le gouvernement islandais comme la 4è religion officielle du pays. 

En Grande-Bretagne, en 1973, John Yeowell fonda l'Odinic Rite. Ce mouvement odiniste fut reconnu en 1988 par le gouvernement comme "institution religieuse charitable", ce qui lui donna une reconnaissance légale. L'Odinic Rite est identitaire. Il est concurrencé dans le Royaume Uni par le Ring of Troth qui est universaliste. 

Au Danemark il existe un fort mouvement néo-païen universaliste nommé Forn Siðr. Cette association fut fondée offiellement en 1997 et reconnue comme institution religieuse par le gouvernement en 2003. 

En Espagne il existe aussi l'Asatru Folk Assembly, branche européenne de l'AFA de Stephen McNallen. Elle fut baptisée du nom de Alfrothul. En Espagne il existe aussi un autre mouvement identitaire qui se nomme le COE (Círculo Odinista de España) et qui fut reconnu légalement comme religion minoritaire d'Espagne. Ces deux mouvements reposent sur l'héritage wisigothique.

En Italie se trouve le mouvement Comunita Odinista, très bien implanté et qui revendique son héritage germanique au travers des Lombards. 

En France existent plusieurs associations comme celle des Fils d'Odin, mais qui n'ont aucune reconnaissance légale étant donné la laïcité officielle pratiquée par le gouvernement français.

Enfin, il faut aussi mentionner de nombreux mouvements odinistes en Amérique du sud.

 

Hathuwolf Harson


Source :

  • "B.A.-BA Néo-Paganisme", Christian Bouchet

 

Vendredi 13 Juillet 2018