Lances Magiques des Goths

Au centre de la photo se trouvent deux pièces archéologiques qui furent datées aux alentours de 250 de notre ère. Ce sont les fers de lance de Kowel (photo 1a + 1b) et de Dahmsdorf (photo 2a + 2b). Celle de Kowel fut trouvée dans l’actuelle Ukraine et celle de Dahmsdorf près de Berlin en Allemagne. Ces deux lances sont attribuées au peuple germanique des Goths. Chacune comporte de nombreux symboles ainsi qu’une inscription runique, inscriptions qui comptent parmi les plus anciennes. Ces symboles et leurs inscriptions nous ouvrent une porte sur le monde magico-religieux de nos ancêtres païens. 

 

Les deux lances comportent des symboles solaires et lunaires. Sur les deux pièces archéologiques se trouvent des swastikas qui sont le symbole solaire par excellence. Dans la culture germano-nordique, le swastika est lié aux forces solaires des Dieux Ases et en particulier au Dieu Donar / Thor. Voyez le lien à la fin de cet article, pour tous les détails concernant le symbolisme du swastika et des autres symboles. Chaque lance comprte également un croissant de lune, ce qui nous renvoie évidemment au symbolisme lunaire lié à l’abondance et à la fertilité. De plus la lance de Dahmsdorf comporte également un triskel, symbole qui fut chez les Germains probablement rattaché au culte du Dieu Wodan / Odin. Par ailleurs, les symboles de la lance de Dahmsdorf se terminent à chacune de leurs extrémités par un groupe de 3 points. Ces points ont leur importance car par le chiffre 3, on active l’énergie et le pouvoir magique d’un symbole. Ceci est basé sur le principe de “cause-effet-réaction”, ou comme le dirait un littéraire: “thèse, anti-thèse, conclusion”. De plus, il existe une séquence ample basée sur les groupes de 3 points :

  • La lune comporte deux fois trois points ; 2x3=6
  • Le triskel comporte trois fois trois points ; 3x3=9
  • Le swastika comporte quatre fois trois points ; 4x3=12.

Tous ces chiffres, 3, 6, 9, et 12 sont hautement symboliques et intimement liés à la magie du 3. 

La lance de Kowel possède un autre symbole qui est celui des cercles concentriques. Ce symbole est parfois interprété comme un signe solaire, mais selon plusieurs études il serait à rapprocher d’un symbole aquatique. Il figure par exemple les cercles qui se forment sur l’eau lorsqu’on y jette une pierre. En tant que symbole aquatique, il faudrait donc y voir un signe lié à l’abondance et à la fertilité. 

Ce mélange de symboles chtoniens et ouraniens tend à démontrer que ces lances n’étaient pas seulement des armes de guerre, mais qu’elles étaient aussi utilisées pour des rites magico-religieux afin d’invoquer le pouvoir des Dieux célestes et terrestres.

Les inscriptions runiques par contre donnent une claire indication sur l’aspect guerrier de ces lances. Elles nous rappellent que le Dieu Wodan / Odin avait l’habitude au début d’une bataille de jeter sur ses ennemis sa lance Gungnir afin de les vouer à son pouvoir. Les Germains ont perpétué durant de nombreux siècles cette tradition en jetant en direction des ennemis une lance dotée de pouvoirs magiques afin de les consacrer à Wodan / Odin et d’obtenir ainsi la victoire à la guerre. Les deux inscriptions runiques se lisent de droite à gauche. 

 

L’inscription runique de Kowel (photo 1a) :

 

Transcription :

"Tilarids” 
Traduction :

“qui chevauche vers le but”


L’inscription runique de Dahmsdorf (photo 2a) :


Transcription :

“Ranja”
Traduction :

“celui qui fait fuir”.

 

Les deux inscriptions runiques font donc référence au pouvoir guerrier de la lance. C’est la lance qui atteint toujours son but, ou bien celle qui fait fuir ses ennemis. À remarquer que le mot gothique “ran(n)ja” est basé sur la même racine germanique que le mot allemand “rennen” qui veut dire courir.

 

Notons au passage également que certains ont voulu voir dans le croissant de lune, un autre symbole: la barque solaire. Ceci paraît très logique étant donné que ce croissant se présente sur les lances à chaque fois de manière horizontale, et ressemble fortement à une barque solaire, symbole magico-religieux très présent dans la culture germano-nordique de l’âge du bronze.

 

Hathuwolf Harson

 

Source :

  • http://www.runenprojekt.uni-kiel.de/abfragen/standard/deutung2.asp?findno=22&ort=Dahmsdorf&objekt=Lanzenblatt 

Liens :

  • Symbolisme du Swastika
  • https://www.facebook.com/photo.php?fbid=315806118558203&set=a.305926009546214.1073741844.230064080465741&type=3&theater
  • Symbolisme de la lance
  • https://www.facebook.com/photo.php?fbid=298565000282315&set=a.305926009546214.1073741844.230064080465741&type=3&theater
  • Symbolisme du Triskel
  • https://www.facebook.com/photo.php?fbid=232406296898186&set=a.305926009546214.1073741844.230064080465741&type=3&theater
  • Symbolisme des Cercles concentriques
  • https://www.facebook.com/photo.php?fbid=232407513564731&set=a.305926009546214.1073741844.230064080465741&type=3&theater
  • La barque solaire à l’âge du bronze
  • https://www.facebook.com/photo.php?fbid=321873207951494&set=a.305912312880917.1073741842.230064080465741&type=3&theater

 

Jeudi 7 Novembre 2017