Guerriers Longobards...

Les Langobards, de farouches Guerriers sous la conduite de Wodan (Odin)...

Les Langobards, plus connus en français sous le nom de Lombards, sont un peuple germanique avec une histoire tumultueuse en pleine période des grandes migrations "barbares". Ils sont un des nombreux peuples germaniques qui émigrent. Différents peuples germaniques sur plusieurs siècles vont abandonner le grand nord en direction du centre et du sud de l'Europe. Ce ne sont pas juste des guerriers qui émigrent, ce sont des populations entières qui se mettent en marche dès le 2è siècle avant notre ère. Chariots, bétail, femmes et enfants, forment une grande partie de longues colonnes en quête de nouvelles terres. Les hommes quant à eux sont de farouches guerriers craints dans toute l'Europe. Leur nombre aussi était impressionant pour l'époque. La dernière migration germanique sur le continent est justement celle des Langobards, qui met en mouvement plus de 200.000 guerriers. Dans leur quête de nouvelles terres ces Germains se heurtèrent aux nombreux autres peuples, qui soit étaient aussi à la recherche d'une nouvelle patrie, soit vivaient déjà sur ces terres. Ces grands mouvements de populations poussés par la nécessité, se heurtant les uns aux autres, allaient donner un mélange dangereux, un cocktail explosif. Et c'est en effet toute l'Europe qui allait s'embraser et sombrer dans d'interminables guerres de conquête et de défense. Dans certains cas ponctuels, les Germains ont accueilli des Celtes dans leurs rangs, mais en règle générale le conflit armé était inévitable. Affrontements entre Celtes et Germains finirent d'ailleurs très souvent par la victoire de ces derniers étant donné qu'au cours des siècles, les Celtes furent de plus en plus repoussés vers le centre et le sud. Pour les Germains vinrent ensuite les guerres avec deux grands peuples guerriers: les Huns et les Romains. Les terribles Huns venus de leur lointaine Asie furent dans un premier temps nettement plus fort que les Germains, ce qui occasionna un nouveau mouvement de peuples germaniques, car tous ceux qui étaient installés à l'est de l'Europe comme les Goths par exemple, après défaite sur défaite contre les Huns, allaient devoir émigrer vers l'ouest et le sud-ouest en direction de l'empire romain. Les guerres entre Germains et Romains sont une longue tradition dans l'Europe de l'antiquité. Depuis la première grande guerre entre Teutons et Romains en 113 avant notre ère, jusqu'à l'effondrement de l'empire romain, de nombreuses guerres donnèrent la victoire tantôt à l'un tantôt à l'autre. Cependant il faut noter quand-même que depuis la victoire des Cherusques sur les Romains en l'an 9, l'ancien projet romain d'envahir les terres germaniques fut complètement abandonné. Tous les affrontements postérieurs furent pour les Romains des guerres défensives. L'Empire romain finit tout de même par tomber, un empire qui avait duré dans sa grandeur durant tant de siècles, s'effondrait devant les Germains. Comme quoi, aucun régime n'est éternel...

 

Mais revenons à nos Langobards. Sur la carte géographique de la photo on peut observer le cheminement des Langobards marqué par une ligne bleue. On suppose que vers le 2è siècle avant notre ère ils quittent l'île suédoise de Gotland pour s'installer dans le nord de l'actuelle Allemagne. Ils y demeurèrent quelques temps. En l'an 3 avant notre ère ils s'allièrent à d'autres Germains les Markomans du grand chef Marbod. L'auteur latin Velleius Paterculus mentionnait les Langobards et leur fureur au combat en disant qu'ils étaient plus sauvages que la propre sauvagerie germanique. Venant d'un Romain, ça n'était pas peu dire. Ils devaient vraiment être farouches au combat. Au cours du 2è siècle de notre ère, les Langobards émigrèrent en masse vers la Pannonie, vers l'actuelle Hongrie. Leur alliance avec les Markomans y est certainement pour quelque chose. Ils allaient être impliqué en l'an 167 dans des guerres contre les Romains. Pendant plusieurs siècles ils restèrent établi en Pannonie. Ce qui ne les empêcha pas de mener régulièrement des guerres contre leur voisins. En l'an 490 ils furent vainqueurs contre un autre peuple germanique: les Hérules. Leurs nombreuses victoires devinrent légendaires. 

 

Les Langobards disaient d'ailleurs devoir ces victoires au Dieu Wodan (Odin). Ils rendaient tout particulièrement un culte au Dieu Wodan qui les a toujours accompagné au cours de leurs pérégrinations. Il existe à ce propos un mythe qui explique l'origine de leur nom, les "longues barbes". À la veille d'une grande bataille contre les guerriers germaniques des Vandales, la Déesse Frea, l'épouse de Wodan ordonna aux femmes du clan de se poster à l'est et de se faire des barbes postiches avec leurs cheveux. Puis, avant l'aube, Frea se leva de bonne heure et tourna le lit vers l'est, le soleil levant. Lorsque Wodan se réveilla et qu'il les vit, il demanda: "Qui sont ces longues-barbes?" À ce, Frea lui répondit: "Tu viens de leurs donner un nom ["Longues-Barbes"], alors donne leurs la victoire maintenant!" Et effectivement, ceux qui se nommaient désormais Langobards, furent victorieux. Ce culte au Dieu Wodan allait se maintenir longtemps encore. Une autre version sur l'origine de leur nom existe, plus récente, et qui le fait venir d'une hache de combat propre à leur culture. Mais c'est une version moins probable.

 

En l'an 510 les Langobards finirent par écraser les Hérules. Ce dernier mouvement géographique fit que les Langobards devinrent les voisins d'un autre peuple germanique: les Gépides. Cette époque très guerrière et très tendue ne pouvait que générer un nouveau conflit armé. C'est en 567 que les Langobards alliés à un peuple d'origine turco-mongole, les Avars, allaient être encore une fois victorieux. Les Gépides furent vaincus. Avars et Langobards signèrent un accord avec Byzance, accord qui fut rompu par les Byzantins. Ceci fut à l'origine du dernier grand mouvement germanique dans l'Europe continentale. Les Langobards abandonnèrent l'Europe orientale pour se diriger vers le nord de l'Italie. C'est là qu'ils allaient s'installer définitivement. C'est la raison pour laquelle encore de nos jours une partie du nord de l'Italie se nomme la Lombardie. Ils y seront les souverains jusqu'au 8è siècle. Ils introduisent le droit germanique et remplacent ainsi le droit romain. Leur royaume dura jusqu'à ce qu'encore une fois, d'autres Germains viennent les affronter. Mais cette fois-ci, les Langobards vont perdre, ils seront ainsi vaincus par les Francs carolingiens sous la conduite du célèbre Charlemagne (Karl der Große). Est-ce un hasard ou non, mais cela faisait à ce moment plus d'un siècle que les Langobards avaient glissé doucement vers une nouvelle croyance, une croyance étrangère venue d'orient qui se nommait l'arianisme. Cet ariansime était une des nombreuses branches du christianisme, sinistre religion qui allait imposer petit à petit sa vérité unique dans toute l'Europe. Les Langobards avaient donc abandonné leur Dieu Wodan...Ils avaient en plus sur la fin répudié leur roi, ce qui les fit sombrer dans un état anarchique où les bandes guerrières s'affrontèrent les unes aux autres, les rendant ainsi de plus en plus vulnérables à une attaque à grande échelle venant de l'extérieur. Les Dieux de leurs ancêtres abandonnés, il était logique alors que la victoire ne soit plus de leur côté. Les Francs les écrasèrent. Le dieu des chrétiens ne leur apporta pas la victoire, car la défaite fut leur récompense, une défaite qui les fit disparaître de l'histoire.

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

  • "Das Volksbuch germanisch-deutscher Vergangenheit, 4000 Jahre Geschichte", Rolf Schiebler
  • "Die Germanen", Ernst F. Jung
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Lombards
  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Arianisme

 

 

 

Jeudi 12 Juillet 2018