Donnerbesen et le Symbolisme du Balai

Dans le Nord de l’Allemagne sur certaines façades de maison en briques, a survécu un symbole qui peut paraître au premier abord bien étrange: un balai. Tel qu’on peut le voir sur la photo au centre et en haut à gauche, ce balai est positionné de manière claire et évidente. Tout comme les colombages des maisons dont la structure est en bois, les maisons en briques semblent également posséder un symbolisme caché. Le symbolisme du balai dans les traditions païennes va venir nous expliquer la raison de la présence de cet ustensile sur le mur de certaines maisons traditionnelles. Mais c’est le nom même du balai qui va nous ouvrir la porte de ce symbolisme. En effet, dans certaines régions allemandes, le nom de ce balai est “Donnerbesen”, mot qui signifie “le balai du tonnerre”. Et c’est bien là sa fonction première, celle de protéger le foyer contre la foudre. Le balai est dans ce contexte un véritable objet magico-religieux censé protéger la maison contre les excès du Dieu Donar – Thor et de sa foudre destructrice. Par ailleurs, le balai semble avoir été également associé à un symbole phallique, désignant ainsi la puissance virile de fécondation telle qu’on la retrouve dans le culte au Dieu Freyr et à son membre en érection. Dans ce dernier cas, on souhaiterait une bonne descendance à la famille et au clan vivant dans cette maison. Il est d’ailleurs intéressant de noter au passage que ces deux aspects, foudre et pouvoir viril de fécondation, sont les deux aspects principaux liés à Mjölnir, le marteau sacré du Dieu Donar – Thor. 

 

Le symbolisme traditionnel du balai remonte aux anciennes traditions romaines et germaniques. Le balai était bien-sûr l’ustensile avec lequel on nettoyait. Dans les temples païens romains, le fait de balayer était considéré comme un véritable rituel dont la dimension sacrée n’était pas à remettre en doute. Car en effet, balayer équivaut à purifier un espace en particulier. Il s’agit d’enlever les impuretés qui souillent un endroit. Le pur ne doit pas se mélanger à l’impur. On pourrait ici presque parler d’une approche guerrière de la symbolique liée au balai. Cet aspect fut lui aussi conservé par le Donnerbesen étant donné que celui-ci doit entre autres chasser les mauvais esprits et tous les Génies malveillants. En repoussant les forces obscures du chaos, le balai purifie le foyer. Ceci est d’ailleurs tout le sens d’une personne chassant de chez elle quelqu’un à coups de balai ; on l’assimile volontairement à un esprit malfaisant, et on lui donne ainsi le traitement qu’il mérite. Ici aussi le parallèle avec les fonctions de Mjölnir semble assez évident. 

 

Un dernier aspect lié au balai est celui lié à l'image très moderne des sorcières. La sorcière chevauchant un balai pour voler à travers le ciel relève d'une imagerie plutôt récente. Cette symbolique comporte cependant d'incontestables origines païennes. Le fait que le balai était à l'origine censé chasser les mauvais esprits, on est en droit de se demander si le balai de la sorcière n'a pas une connection directe avec les mauvais esprits qu'elle tente d'utiliser à des fins propres (selon les dires très orientés du moyen-âge...). L'aspect phallique pourrait lui aussi être une excplication très plausible pour le balai des sorcières. Ce n'est pas pour rien qu'elles le chevauchent d'ailleurs. 

 

La prochaine fois que vous irez balayer votre demeure, souvenez-vous qu'un balai était jadis bien plus qu'un vulgaire instrument de la routine quotidienne...

 

Hathuwolf Harson

 

Sources : 

  • "Hoch und heilig, Symbole und Mythen", Friedrich Sander
  • "Dictionnaire des symboles", Jean Chevalier et Alain Gheerbrant

 

Jeudi 7 Décembre 2017