Les Races Humaines et évolution...

Cet article n’a pas pour but d’être un long exposé sur l’évolution humaine. Il va juste mettre en évidence un problème de la théorie officielle. Cette théorie dit en effet que les races humaines se seraient formées à partir d’un foyer unique en Afrique, et, qu’ensuite les races se seraient générées par une adaptation au climat. Pour le cas de la branche nordique de la race blanche par exemple, la théorie officielle dit que la peau claire, les cheveux blonds et les yeux bleus seraient le résultat évolutif d’une adaptation au manque de soleil et de lumière des terres nordiques. L’équation serait la suivante : moins de soleil = moins de pigmentation. Mais comme tout théorème mathématique, il suffit de trouver un contre-exemple pour que le théorème ne soit plus valable. Et cette théorie est justement bancale car il existe un très bon contre-exemple.

 

La grande question est la suivante : si la branche nordique de la race blanche s’est formée en raison de questions climatiques, alors pourquoi les Esquimaux et les Inuits ne sont-ils pas blonds à la peau claire ? 

Esquimaux et Inuits sont des peuples de race asiatique à la peau sombre et avec des cheveux noirs comme la nuit. Pourtant ils vivent en terres «très» nordiques depuis le même laps de temps que les Nordiques européens, et sûrement même depuis plus de temps que ces derniers. 

 

Personnellement, je ne crois pas à la théorie d’un foyer originel unique pour l’espèce humaine. Je crois bien plus en la théorie de foyers multiples, ce qui aurait justement généré des races multiples. Il se peut que le climat ait une légère influence sur la constitution des races, mais elle doit être minime car sinon nous devrions en effet avoir des esquimaux à la peau claire et aux cheveux blonds. 

 

Par ailleurs, qu’on ne vienne pas me dire que les races humaines n’existent pas, car avancer une telle chose est une absurdité, une négation de l’évidence même. Sinon, que ces personnes qui veulent à tous prix nier l’existence des races, aillent parler avec des archéologues ou des policiers de la branche scientifique qui travaillent tous les jours sur la classification des races par le biais de la génétique ou sur la base des squelettes. 

 

Que l’espèce humaine soit composée de races différents est une belle chose, c’est ce qui fait toute la richesse de notre monde. Triste et morne serait un monde où nous serions faits tous dans un seul et même moule, un seul genre sans histoire et sans âme.

 

Hathuwolf Harson

 

Source :

  • «Vom Ursprung der Deutschen – 30.000 Jahre Vorgeschichte des deutschen Volkes», Hans Jürgen Marquardt

 

Samedi 14 Juillet 2018