Le Disque Solaire de Lansdown

Ce disque solaire fut trouvé en 1904 en Angleterre, à Lansdown. Il est daté de l'âge du bronze, entre 1400 et 1100 avant notre ère. Il est donc une pièce archéologique remontant aux premiers Indo-Européens sur le sol britannique. Ce disque de Lansdown est en bronze plaqué or. Il représente un soleil, et nous rappelle que le culte solaire était très enraciné dans les traditions religieuses des Indo-Européens. L’or et le bronze sont liés symboliquement au soleil, ainsi que le motif solaire au centre du disque. Ce symbole rayonnant figurant l’astre-roi est composé de huit branches. Les cercles tout autour du disque sont au nombre de 17. Ce dernier chiffre donne 1+7, ce qui est égal à 8. Huit branches marquées par le chiffre 8, nous renvoie à la conception cyclique des Indo-Européens, celle qui est basée sur l’année solaire. Dans la tradition indo-européenne, le 8 symbolise un cycle accompli et réalisé dans sa plénitude. Le chiffre 9 représente quant à lui le commencement d’un nouveau cycle. 

 

Ce principe fondamental de la symbolique indo-européenne des nombres a survécu dans nos langues européennes modernes où le huit est associé à la nuit, figurant la fin d’un cycle, et où le 9 est synonyme de « nouveau ». 

Voici quelques exemples de cette parenté linguistique :

  • En français, "huit" et "nuit"
  • En allemand, "acht" et "nacht"
  • En anglais, "eight" et "night"
  • En espagnol, "ocho" et "noche"
  • En italien, "otto" et "notte"
  • En norvégien, "åtte" et "natt"

...

  • En français, "neuf" et "neuf"
  • En allemand, "neun" et "neu"
  • En anglais, "nine" et "new"
  • En espagnol, "nueve" et "nuevo"
  • En italien, "nove" et "nuovo"
  • En norvégien, "ni" et "nytt"

Le disque solaire de Lansdown, tout comme d’autres pièces archéologiques de l’âge du bronze nordique et occidental, nous démontre l’importance qu’avaient certains symboles pour nos lointains ancêtres indo-européens. 

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

 

Dimanche 9 Décembre 2018