La Roche Gravée de Lilla Flyhov

Étoile Polaire et Tiwaz...

En 1889 à Lilla Flyhov dans le Västergotland suédois, des enfants découvrirent en jouant une roche gravée datant de l’âge du bronze germano-nordique. Une de ces gravures rupestres est celle du bas de l’image. Elle fut baptisée «le Dieu à la hache» ou encore «le guerrier à la hache», car en effet elle présente un personnage portant une hache typique de l’âge du bronze germano-nordique. Le personnage est entouré d’une série de points, et un peu plus loin (pas visible sur l’image) se trouve une roue solaire. Les tentatives d’interprétation furent multiples, et certaines très bien réfléchies. Mais, le voile de mystère qui couvre cette gravure ne fut jamais vraiment levé. C’est la comparaison avec la mythologie nordique qui donne les clés pour une compréhension de ce pétroglyphe de Lilla Flyhov.

 

Le premier indice est la hache que tient le personnage, car ce genre de hache était utilisé à des fins rituelles et non guerrières. Ce qui permet de conclure que le personnage est très certainement un prêtre ou bien un Dieu. Et même dans le cas d’un prêtre, ce dernier est représenté symboliquement par rapport à une Divinité. Or, on sait qu’à l’âge du bronze, la période qu’on appelle proto-germanique, deux Dieux pouvaient avoir comme attribut la hache, l’un serait l’archétype du Dieu Donar/Thor, et l’autre serait Tiwaz/Týr. On parle ici de la période antérieure à l’âge du fer, période à laquelle ces Divinités ont comme attribut le marteau et l’épée. Maintenant, il faut voir si d’autres éléments nous permettent de déterminer lequel de ces deux Dieux est représenté sur la roche de Lilla Flyhov.

 

Et l’autre élément-clé est celui qui entoure le personnage. Ce sont les points que l’on voit tout autour du Dieu. Ces points figurent en fait une constellation, celle de la Grande Ourse, avec l’étoile polaire qui se trouve au-dessus de la tête. La Grande Ourse et l’étoile polaire ont une valeur symbolique religieuse importante dans la tradition germano-nordique, car elles sont en relation directe avec l’arbre cosmique connu chez les Germains comme l’Irminsul et chez les Nordiques comme Yggdrasil. Rappelons au passage que la Grande Ourse est la constellation qui permet de situer l’étoile polaire, et que cette dernière est la seule étoile qui soit immuable dans l’hémisphère nord, elle est celle qui permet d’indiquer le Nord. L’étoile polaire est donc le point céleste qui figure l’axe du Nord. Dans la mythologie nordique, Yggdrasil est en relation avec le Dieu Óðin, dont l’attribut fut toujours une lance, ce qui n’entre donc pas en compte pour notre roche de Lilla Flyhov, étant donné que nous sommes ici en présence d’une hache. Par contre, dans la mythologie germanique, l’Irminsul est en lien direct avec le Dieu Tiwaz, dont l’archétype avait comme attribut soit une épée, soit une hache. 

Nous pouvons donc affirmer que, selon toute probabilité, le Dieu représenté ici, est l’archétype du Dieu Tiwaz, le Dieu céleste de la première fonction indo-européenne, la fonction souveraine. Cette conclusion semble confirmée par la roue solaire qui se trouve sur cette même roche, car la roue solaire est effectivement associée au Dieu Tiwaz durant la période proto-germanique. 

 

Hathuwolf Harson

 

Vendredi 7 Décembre 2018