La Mode

La Fille d'Egtved

Qui a dit que les mini-jupes datent des années 60?... En voici une vieille de 3400 ans... Et de nombreux symboles tout autour...

 

En 1921 dans le village danois de Egtved fut découverte une tombe d'une jeune fille agée entre 16 et 18 ans. Elle date de l'âge du bronze proto-germanique, aux alentours de 1370 avant notre ère. 

 

La fille avait des cheveux blonds, coupés courts, de beaux ongles bien soignés, et une mini-jupe, qui prouve au passage que ce vêtement n'est pas une invention des années 60. À l'âge du bronze il n'y avait pas besoin d'un mouvement de libération de la femme, car la femme y était certainement plus respectée que durant l'obscurantisme postérieur du judéo-christianisme, obscurantisme qui fit nécessaire une libération féminine. La réputation de cette mini-jupe de la fille d'Egtved ne se limita pas à l'archéologie vu qu'elle eût rapidement du succès auprès du grand public. Comme on peut le voir sur la photo, elle inspira des reconstitutions modernes. Une mode qui prend ses racines dans un lointain passé vieux de 3400 ans.

 

La fille de Egtved fut enterrée dans un cercueil de chêne, et à ses pieds on retrouva les restes calcinés d'un enfant âgé entre 5 et 6 ans. Près d'elle se trouvait aussi une boîte en écorce de bouleau. Le bouleau est hautement symbolique étant donné qu'il est lié au culte de la Terre-Mère et cet arbre sera plus tard même le nom d'une rune: Berkana. Dans cette boîte on trouva une alêne, des épingles et un filet à cheveux. 

 

Au niveau de la ceinture, la fille portait une ornementation en forme de disque richement décorée avec de très nombreuses spirales. Ces symboles sont en général associés aux cycles lunaires. L'ensemble de ce disque représente quant-à lui un superbe symbole solaire. Cette symbolique nous plonge dans le monde religieux des traditions païennes de l'âge du bronze proto-germanique. 

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

 

Mercredi 28 Novembre 2018