Galdrastafir - Le Svefnþorn

Le Svefnþorn, l'épine du sommeil

La magie islandaise du moyen âge compilée principalement dans un ouvrage du nom de Galdrabók (le livre de la magie) prend ses racines dans son passé païen. Bien qu’ayant reçu certaines influences chrétiennes, cette magie islandaise reste dans le fond très païenne. Le christianisme la condamna d’ailleurs à maintes reprises, à tel point que de nombreuses personnes furent brûlées vives sur le bûcher "purificateur" pour la simple possession d’une rune. Cette magie islandaise se compose entre autres des Galdrastafir. Ce terme de Galdrastafir se traduit par "bâtonnets, ou baguettes magiques". Ces Galdrastafir sont la plupart du temps des évolutions graphiques à partir des anciennes runes islandaises. Leurs combinaisons donnèrent le jour à de puissants talismans dont la finalité était très variée. Certains de ces talismans avaient pour fonction la protection, d’autres la malédiction, et en règle générale, ils devaient favoriser l’aide dans certaines entreprises concrètes. 

 

Au centre de la photo et sur la droite, on peut observer un Svefnþorn, ce qui se traduit par "Épine du sommeil". Ce talisman, comme son nom l’indique, avait pour objectif de plonger une personne dans un profond sommeil duquel elle ne pouvait se réveiller. Ce charme magique lié à l’épine du sommeil a survécu dans certains contes pour enfants. Le sommeil dans lequel est plongée la personne par un tel envoûtement, pourrait être comparé à une mort clinique ou encore à la "petite mort» des rites à caractère initiatique. 

Selon les anciennes sources, le svefnþorn doit être gravé sur un bout de chêne, puis doit être placé sous la tête de la personne lorsque cette dernière va se coucher. Tant que le talisman reste sous la tête, la personne reste envoûtée et ne se réveille pas. Pour rompre le charme, il suffit de retirer le svefnþorn, alors la personne se réveillera normalement.

 

Le graphisme de ce talisman rappelle énormément le système nordique des runes secrètes. Il est fort possible qu’à l’origine, l’épine du sommeil ait été composée par de véritables runes secrètes. Pour plus de renseignements sur les runes secrètes, voir l’article suivant : Les runes secrètes, les clé du mystère.

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

Heilige Runen, Géza Von Neményi

Symboles Magiques Islandais

Huld Manuscript of Galdrastafir Witchcraft Magic Symbols and Runes

 

Jeudi 29 Juin 2017

Pour partager l'article