Magie Runique...

Méthodes...

Après avoir vu les runes une par une, et après avoir survolé les règles traditionnelles pour graver les runes (cf. lien à la fin), nous allons voir à présent quelques méthodes historiques pour la magie runique. Les pièces archéologiques nous confirment que toute la connaissance théorique des runes a en fait comme finalité l’utilisation de celles-ci en magie. Car une fois gravées, encore faut-il savoir quoi faire des runes…

 

Où faut-il placer l’inscription runique ? The right runes on the right place dirait un anglo-saxon…les bonnes runes au bon endroit. Le lieu où est déposée l’inscription runique est très important en effet. 

Si l’inscription doit affecter toute une communauté de personnes, il faut la placer de manière visible par tous, de préférence dans le centre résidentiel de la communauté, comme une place de village par exemple. 

Si les runes ont pour objectif une seule personne, alors la discrétion est de mise, et surtout, l’inscription doit être le plus proche possible de la personne visée. Le contact physique dans ce cas est souhaitable. L’idéal est que la personne la porte sur soi, ou encore qu’elle soit gravée sur un objet de la vie courante comme un peigne par exemple. Mettre l’inscription sous un oreiller ou même dans l’oreiller, est une très bonne option dans le cas où la personne ne doit pas se rendre compte de la magie qui la vise. 

Si l’intention est de vouer un groupe de personne à une malédiction ou à une protection, alors il est recommandé de lancer l’inscription au-dessus du groupe. C’est ce qui se faisait par exemple au début d’une bataille lorsqu’on lançait par-dessus l’ennemi une lance gravée de runes en vouant les ennemis à Odinn et à la mort. 

 

Enterrer les runes est une méthode intéressante lorsque l’inscription relève d’objectifs permanents ou durables. De plus ce genre de magie fixe les runes dans le domaine chtonien, la partie occulte de la Terre-Mère. Le support de l’inscription runique, qu’il soit en métal ou en bois, subira ainsi un long processus de désintégration qui rend cette magie durable. Cette décomposition du bois ou du métal fera circuler le message runique par les voies chtoniennes et telluriques de la terre, générant de cette manière une lente et sûre pénétration de l’énergie des runes. Pour que l’effet soit permanent et non «seulement» durable, il est recommandé d’utiliser un support comme la pierre. 

 

Immerger l’inscription runique est la méthode pour connecter le message avec les forces liées à la vie, à l’abondance, et à la fécondité, avec tout ce qui relève du symbolisme de l’eau en fait. L’eau convertit l’énergie runique en quelque chose de fluide et d’insaisissable, tout en lui donnant une intensité conséquente. L’immersion n’est donc pas recommandée pour une malédiction, mais plutôt pour tout ce qui est favorable à la vie.

 

Brûler les runes est une des méthodes les plus efficaces et rapides pour «envoyer» la magie runique, pour la rendre effective. L’effet dans ce cas est peut-être moins durable, mais il est immédiat. Pour cela, il est nécessaire bien-sûr que le support de l’inscription soit inflammable comme le bois ou le papier. Un autre avantage de brûler les runes est le fait que toute profanation ou altération postérieure par une tierce personne est impossible. Le feu en consumant les runes envoie ces dernières directement auprès des Divinités célestes, les Ases. Le canal de communication dans ce cas est la fumée du feu. 

 

Avaler les runes est une option que l’on retrouve mentionnée plusieurs fois dans les Eddas. Pour cela il faut les graver sur un bout d’aliment comme le fromage par exemple. Ceci lorsqu’on mange les runes. Mais boire les runes est l’option la plus courante. Pour cela le support doit être très léger ou soluble dans l’eau. On peut aussi utiliser comme support un papier que l’on laisse tremper quelques instants dans la boisson et que l’on retire avant l’ingestion. L’effet de ce genre de magie est presque immédiat et très puissant étant donné que le contact physique est des plus intenses. Ceci est particulièrement efficace lorsqu’on cherche à atteindre un changement en profondeur sur soi même ou sur une autre personne. 

 

Pendre l’inscription runique est la méthode qui permet de laisser les runes exposées à l’élément de l’air. C’est le meilleur moyen lorsqu’on désire que la magie soit transportée au loin comme un message. C’est la même fonction que l’on retrouve avec les fanions à prière du bouddhisme tibétain. Si la personne visée se situe à une grande distance, alors il est conseillé de pendre l’inscription. Pour cela peu importe le support, mais ce qui est important, c’est que l’inscription soit à l’air libre suspendu par exemple à un arbre, et si la zone est habituellement exposée à de forts vents, c’est encore mieux. 

 

En général, le support est important selon le type de magie que l’on emploie et selon le but recherché. Pour cela il faut que l’inscription magique soit en accord avec le symbolisme du support, la plupart du temps un morceau de bois ou de cuir, ou bien une pierre. 

Certains auront peut-être déjà remarqué à la lecture de ces différentes méthodes traditionnelles, que la magie runique utilise principalement les 4 éléments naturels. Car en effet nous sommes ici en présence de la terre, de l’eau, du feu, et de l’air. Ces éléments naturels sont les meilleurs outils que nous offrent les Dieux pour donner toute sa puissance à la magie d’une inscription runique. 

 

Hathuwolf Harson

 

Source :

  • «ALU – An advanced guide to operative runology», Edred Thorsson

 

Lien :

 

Lundi 26 Mars 2018