STAN

Symbolisme de la Pierre...

La rune STAN est l’avant-dernière du futhorc anglo-saxon. Son nom se retrouve dans toutes les langues germaniques et signifie «pierre». Nous allons voir dans un premier temps ce qui se rapporte à la rune proprement dit, puis, nous verrons le symbolisme de la pierre en détail, car ce sujet n’a pas encore été traité ici.

 

Dans le contexte runique, STAN fait avant tout référence à la pierre tombale, celle des très nombreuses pierres runiques dressées en l’honneur d’un ou plusieurs défunts. Contrairement au bois, qui, en magie runique, est considéré comme une matière vivante, à la pierre on lui attribue un symbolisme inanimé, lié à l’infra monde et à l’éternité. C’est donc tout logiquement que la pierre fut associée au culte des morts. Le bois est vivant et cyclique, alors que la pierre est hors-cycles et éternelle.

La pierre immobilise, et en magie runique elle bloque les attaques. À ce niveau, la pierre remplit la même fonction que le marteau de Thor, qui d’ailleurs est fait en pierre. La pierre invoque la mort contre toute agression externe. 

 

À présent, nous allons nous pencher sur le symbolisme général de la pierre. Il faut avant tout différencier deux aspects fondamentaux de ce symbolisme, celui de la pierre brute et celui de la pierre taillée. La pierre brute est un symbole d’éternité lié à la Terre-Mère. Elle participe de l’état primordial de nature androgyne. Ceci dit, la pierre brute possède quand-même deux genres : la pierre de type conique qui relève des forces masculines, et, celle de type cubique qui relève des forces féminines, car le cône est clairement un symbole phallique alors que le cube est celui de la Terre-Mère. 

Même si la pierre est vue comme un symbole inanimé, elle n’en reste pas moins un élément vivant, car surtout dans le cas de la pierre brute, elle est traversée par toutes les énergies telluriques de l’endroit, ce qui encore une fois la relie à la Terre-Mère. De nombreuses légendes parlent aussi de pierres brutes tombées du ciel, ce qui donne une approche différente, car là, nous sommes en présence d’un lien direct entre forces ouraniennes et chtoniennes, célestes et terrestres. C’est le cas dans le chamanisme où ces pierres tombées des cieux sont des morceaux du trône céleste des Dieux, ce qui permet au chaman d’entrer en contact avec les mondes divins. 

Dans les traditions germano-nordiques, jadis, il était coutume de croire que tant que la pierre restait en terre, elle pouvait croître sans fin. Ceci lui permettait d’accumuler toutes les énergies telluriques de Nerthus, la Terre-Mère. On lui prêtait des vertus médicinales. Il fallait alors prendre la pierre, la frotter sur les parties malades du corps pour ensuite la remettre en terre. 

On croyait également que la pierre brute pouvait se charger de l’énergie d’une personne afin de transmettre cette énergie à une tierce personne. Un homme par exemple pouvait charger une pierre de son amour en lui donnant un baiser, pour ensuite la donner à sa bien-aimée comme gage de son affection. 

 

Ensuite, il nous faut voir le symbolisme de la pierre taillée. Cette dernière est intimement liée à l’activité humaine et à sa sédentarisation. Lorsque nos lointains ancêtres passèrent de la vie nomade à un habitat fixe, la pierre taillée fut le symbole par excellence de cet enracinement. C’est ce que nous retrouvons en Europe avec les menhirs et les dolmens qui sont la marque de la sédentarisation. Ceci nous permet d’affirmer que la pierre brute remonte à la religiosité du paléolithique, alors que la pierre taillée remonte à celle du néolithique. Ce symbolisme rappelle fortement celui de la rune Othala. Certaines pierres taillées sont hautement sacrées car elles marquent le centre du monde comme l’omphalos de Delphes, la pierre noire de la Déesse Cybèle, ou encore celle de Tara en Irlande. Dans ce cas la pierre est en connexion virtuelle avec l’axis mundi, l’arbre cosmique qui désigne le pilier de l’univers autour duquel gravitent les différents mondes. Avec la pierre travaillée par l’homme, on peut véritablement parler d’un symbole de spiritualisation, car elle reflète la force de l’esprit humain sur la matière brute. Certains ont même voulu y voir une image de la connaissance, tel Wolfram von Eschenbach qui expliqua que le Graal pourrait être une pierre sacrée tombée du front de Lucifer (ce dernier étant ici l’ange de lumière et de la connaissance, et non le méchant diable des fables chrétiennes). 

La pierre angulaire elle aussi relève de la spiritualisation à son apogée, car c’est en fait la pierre de voûte, celle qui couronne une construction, et c’est aussi celle qui par le haut maintient le tout. 

Un autre cas est celui des pierres de foudre également tombées du ciel. Ces pierres de foudre étaient en fait des pointes de silex remontant à la préhistoire. Elles étaient censées protéger contre la foudre et les fureurs du Dieu du tonnerre. Ces pierres étaient considérées comme étant les pointes solidifiées des éclairs, et vu leur connexion avec la pluie qui accompagne les temps orageux, la pierre de foudre était aussi associée à la fécondité. 

 

On peut ainsi constater que la pierre taillée fixe l’esprit du défunt sur son sol, elle personnifie l’esprit pétrifié des ancêtres dans un habitat sédentaire, tout en élevant l’être vers les hautes sphères de la spiritualisation. Cette pierre retient aussi l’âme des ancêtres afin que leur force fertilise le monde des vivants. 

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

  • "ALU an advanced guide to operative runology", Edred Thorsson
  • "BA-Ba des Runes", Anne-Laure et Arnaud d'Appremont
  • “Dictionnaire des symboles”, Jean Chevalier et Alain Gheerbrant
  • “Kleines Lexikon des Aberglaubens” Ditte Bandini

 

Liens :

  • Symbolisme du bois=> https://www.facebook.com/230064080465741/photos/a.319588084846673.1073741851.230064080465741/758664927605651/?type=3&theater
  • La rune Othala=> https://www.facebook.com/230064080465741/photos/a.300053296800152.1073741833.230064080465741/494961863975960/?type=3&theater
  • L’omphalos de Delphes=>https://www.facebook.com/230064080465741/photos/a.306268396178642.1073741849.230064080465741/359893377482810/?type=3&theater

 

Lundi 26 Mars 2018