Les Runes du FUThORC...

Les Runes Anglo-Saxonnes...

Avant tout, il est encore une fois nécessaire de rappeler ici que les runes appartiennent exclusivement à la culture germano-nordique, elles n’ont rien de commun avec la culture celtique, contrairement à une bêtise que l’on voit trop souvent dans la littérature bon-marché ou les sites peu sérieux. 

Après avoir vu en détail les 24 runes du futhark le plus ancien, le germanique commun, nous allons étudier les runes additionnelles qui correspondent au futhorc anglo-saxon. Cet alphabet runique (futhark) fut une évolution à partir du futhark germanique. Il apparut avec les Frisons à la fin du 5è siècle et continua à se développer avec les Angles et les Saxons, tous trois étant des peuples germaniques. Ce fut avant tout une nécessité phonétique car les langues germaniques de ces peuples évoluèrent pas mal à cette époque. De nouveaux sons apparurent, raison pour laquelle de nouvelles runes furent nécessaires. De 24 runes, le futhorc passa à 28 et même jusqu’à 33 runes. La 4è rune devint un «O» au lieu d’un «A». Quant au reste des 24 runes originelles, le son ne changea point. 

 

Du point de vue de la symbolique, cela eut aussi des conséquences, car les runes additionnelles ne reçurent pas uniquement un son nouveau, mais aussi toute une valeur symbolique qui sera l’objet de notre étude dans les prochains articles à venir. Nous verrons ces runes une par une. Plusieurs d’entre elles relèvent d’un symbolisme qui fut déjà traité ici dans d’autres articles, c’est le cas par exemple pour les runes du chêne, du frêne, du serpent, ou encore de la lance. Nous inviterons donc le lecteur à consulter dans ces cas les articles correspondants. 

 

Hathuwolf Harson

 

Lien :

 

Lundi 26 Mars 2018