Perthro

Naissance et Destin...

Noms de la rune dans les langues germaniques:

- en germanique commun: PERTHRO, signifie "procédé pour tirer au sort".

- en gothique: PAIRTHRA, signifie "cornet à dés".

- en anglo-saxon: PEORDH, signifie "pion de jeu de plateau" .

- en norrois, pas d'équivalent.

 

Dérivés lingüistiques:

- en anglo-saxon: (P)EORD, la Déesse germanique Eordh, Jördr, Erda, la Terre-Mère.

- en vieil-haut-allemand: P(H)ORTA, "portail, porte".

- en vieil-haut-allemand: P(H)ORZIH, "halle, couloir".

- la Déesse germanique PERCHTA (Pertha, Bertha).

- en germanique commun: *BERT-, "brillant".

- en allemand: geBÄREN, "accoucher"

- en latin: PARIO, "accoucher".

- en espagnol: PARIR, "accoucher".

- en portugais: PARIR, "accoucher".

- en italien: PARTORIRE, "accoucher".

- en latin: PARCA, Déesse Parque.

 

La racine indo-européenne du nom de la rune est *PER- qui veut dire "accoucher". L'autre racine indo-européenne ayant influencée ces étymologies est *bergh- qui signifie "occulter, protéger".

 

La rune Perthro fut toujours la plus difficile à interpréter car il a longtemps existé des doutes sur son origine étymologique. C'est l'indo-européen qui donna la clé du mystère, car tout semble indiquer qu'à l'origine son nom signifiait "accoucher". La Terre-Mère sous différents noms est intimement liée à cette rune. Elle est celle qui donne la vie et qui favorise les accouchements. Chez les Romains on retrouve une équivalence avec les Parques dont une des Déesses préside aux naissances. Le parallèle avec le panthéon germano-nordique est évident car il s'agit là des Nornes du destin. Les naissances sont sous la tutelle de la Déesse Urdr, celle qui tisse le fil de chaque vie humaine lors de sa venue au monde. Le portail ou le couloir en vieil-haut-allemand font référence à l'utérus, le passage qu'emprunte le bébé du ventre maternel vers sa sortie au grand monde. Le graphisme même de la rune Perthro représente la matrice féminine ouverte donnant le jour à une nouvelle vie humaine. 

 

Quant au lien avec le tirage au sort et le cornet à dés, il connecte lui aussi au principe de la naissance et du destin. Le cornet est une image de la matrice maternelle, et les dés représentent la chance qu'accordera le destin au nouveau-né. Le graphisme de la rune, si on couche celle-ci sur le dos, rappelle fortement un chaudron. Ce dernier comme nous l'avons vu pour son symbolisme dans la tradition celte, est également une figuration de la matrice. Cette dernière est vue comme un lieu de protection qui occulte un foetus. 

 

Perthro est donc la rune qui préside aux naissances, celle qui génère un destin, une nouvelle vie. Après les deux runes centrales et transitoires que sont Jera et Eihwaz, la rune Perthro donne l'impulsion définitive pour l'apparition d'un nouveau cycle. Elle forge ce nouveau souffle vital en célébrant une nouvelle existence, un nouveau destin est en marche. La rune Berkana possède un graphisme équivalent, mais de manière différente, c'est la matrice fermée, celle de la femme enceinte. Tandis que la rune Perthro est la délivrance, celle qui permet la venue au monde et le tissage du fil correspondant à une destinée nouvelle. 

 

La rune Perthro est la renaissance après la mort cyclique présidée par les runes Hagalaz, Naudhiz, et Isa. Elle est le grand changement, le tournant du destin. Perthro est le dynamisme lié à l'éclosion de la vie. En plus de la Norne Urdr et de la Déesse-Mère Perchta, une autre grande figure divine se cache derrière les forces de Perthro, c'est le Dieu Wodan-Odin. C'est son aspect manipulateur du destin qui se montre au grand jour ici. Odin est celui qui influence le sort des hommes. La rune permet donc sur le plan magique de transformer, de changer de forme. Tout comme le foetus qui se transforme en bébé lors de la naissance, Perthro favorise le changement de forme sur le plan spirituel, c'est la grande transformation qui a lieu après la "peitie mort". C'est la renaissance de l'initié, celui pour qui s'ouvrent les portes d'un nouvel état de conscience. 

 

Hathuwolf Harson

 

Sources : 

  • « Runes » B.A.-BA, Anne-Laure et Arnaud d’Apremont
  • « Heilge Runen », Géza Von Neményi
  • « ALU, an advanced guide to operative runology », Edred Thorsson
  • « Helrunar, ein Handbuch der Runenmagie », Jan Fries
  • «Oding-Wizzod, Gottesgesetz und Botschaft der Runen », Gerhard Heß

 

Lundi 26 Mars 2018