Jera

Une Rune Centrale...

Voyons d'abord les noms de la rune dans les différentes langues germaniques :

  • En germanique commun : JERA (Prononcer "Yéra"), signifie "Bonne année, la moisson".
  • En gothique : JER, signifie "Année".
  • En anglo-saxon : GER, signifie "Année".
  • En norrois : AR, signifie "Année".

 

Dérivés linguistiques :

  • En sanskrit : YA, YATI : Aller
  • En sanskrit: YANA: la voie.
  • En sanskrit: YATU: le temps.
  • Chez les Slaves: JARILO: Divinité liée à la moisson et aux cycles annuels.
  • Chez les Romains: JANUS: Divinité bicéphale des transitions cycliques.
  • En norrois: JARDA: enterrer
  • En norrois: JARDIKI: le royaume de la terre.
  • En norrois: GARDR: localité, jardin.
  • En vieil-haut-allemand: GARD, GARDO: jardin, cercle.
  • En anglo-saxon: GEARD: enclos, terre, jardin.
  • En vieil-haut-allemand: GARO: mûr, terminé.
  • En anglo-saxon: GEARN: mûr, terminé.
  • En germanique commun: GER: la lance.
  • En anglo-saxon: IAR: le serpent.
  • En allemand: JAHR: l'année.
  • En anglais: YEAR: l'année.
  • En nééralndais: JAAR: l'année.
  • En islandais: ÁRI: l'année
  • En norvégien: ÅR: l'année.
  • En espagnol: HORA: l'heure
  • En français: HEURE
  • En norrois: ÁR: l'aigle.
  • En sanskrit: ARYA: l'Aryen
  • En grec: HÉRA: Déesse céleste des cycles annuels.
  • En grec: HÉRAKLÈS: Héros solaire, conquérant de l'année.

 

Tous ces noms ont une origine indo-européenne multiple:

  • *YER: l'année
  • *JERO-S: le cours (de l'année)
  • *GER: récollecter
  • *GHER: prendre, enfermer, encercler.
  • *AR: rassembler
  • *YERO: une saison de l'année.

 

Les mots-clés de cette rune sont l'année, la bonne récolte, les cycles. Cette rune est la rune des transitions cycliques marquées par la nouvelle année. Comme les trois runes précédentes, Hagalaz, Naudhiz, et Isa, la rune JERA est une rune de l'hiver. Par contre, à la grande différence des trois autres qui sont très négatives, celle-ci est très positive. Une bonne récolte permet de passer un bon hiver. En ne manquant de rien pour passer la saison morte de l'année, elle exprime une idée d'abondance et de richesse. Ce sont les richesses données par la terre qui rendent surmontables les rigueurs de l'hiver nordique. Jera est à ce titre une rune de prospérité, de bien-être, et de paix. Le graphisme de la rune qui se présente comme un losange avec une barre verticale en son milieu, serait selon certains auteurs une image de la graine, tandis que le graphisme classique avec deux "équerres" ouvertes se faisant face, serait une image du temps des semances.

Mais ce dernier graphisme fut surtout interprété, et à juste titre, comme une transition cyclique, une partie fermant un cycle, et l'autre partie ouvrant un nouveau cycle. C'est exactement le même symbolisme que l'on retrouve avec le Dieu bicéphale romain Janus, celui qui ferme la porte de l'année écoulée et qui ouvre la nouvelle porte de l'année. La rune Jera est celle du solstice d'hiver qui est la grande transition annuelle. Ce solstice est celui qui représente la fin du cycle décroissant des jours et le début d'une nouvelle année solaire. Après les 12 nuits sacrées du solstice hivernal, la durée du jour ira en augmentant. Plusieurs inscriptions runiques historiques montre l'utilisation magique qui était faite de la rune Jera. C'est la rune que l'on gravait lors du solstice d'hiver pour souhaiter une bonne année, un happy new year avant l'heure. C'est le cas par exemple de l'inscription runique de Stenthoften, voir lien: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=241373266001489&set=a.305430292929119.1073741839.230064080465741&type=3&theater. Dans cette insciption runique, on peut lire "hathuwolAfR gAf J", ce qui se traduit par Hathuwolf souhaita J(era). C'est donc un certain Hathuwolf qui souhaite la bonne année aux gens de son clan. 

On peut également relever la place symbolique qu'occupe la rune Jera au sein du Futhark. Elle se trouve exactement au centre de l'alphabet runique, symbolisant ainsi encore une fois la grande transition cyclique. De 24 runes que compte le Futhark germanique commun, Jera est la douxième. Elle marque le passage d'une période vers une autre. Elle est donc particulièrement favorable pour toute nouvelle entreprise, pour tout nouveau début que l'on souhaite prospère. Elle favorise ainsi toute renaissance cyclique marquée par une période de purification. Elle ouvre la porte aux richesses futures, à l'expansion de son cadre, mais aussi à l'expansion de sa personne. Contrairement à Isa qui est une rune qui fige et qui stoppe tout processus évolutif, Jera est une rune dynamqiue par laquelle se génère tout mouvement. Rappelons ici que la notion de "mouvement" est intimement liée à celle de la "vie". Sans mouvement il n'y a plus de vie. 


Pour partager l'article

Commentaires: 0