Ingwaz

Tout d’abord, voyons le nom de cette rune dans les différentes langues germaniques.

- Germanique commun: INGWAZ, mot qui désigne le Dieu Ing.

- Gothique: ENGUZ ou IGGWS, mots qui désignent le Dieu Ing.

- Anglo-saxon: ING, mot qui désigne le Dieu ou le héros Ing.

- Norrois: ING ou YNGVI, mots qui désignent le Dieu Ing puis le nom du Dieu Freyr.

 

Le nom de la rune dans ces différentes langues germaniques ne laisse donc pas de place au doute, la rune est celle d’un Dieu germano-nordique du nom de ING. Nous verrons ci-dessous en détail ce qui nous est connu de ce Dieu. Il s’agit d’une Dvinité masculine liée au principe de fertilité et de descendance. 

 

La symbolique graphique de cette rune nous renvoie au symbolisme du carré, ce dernier étant un symbole de la Terre. La rune Ingwaz n’est pas pourtant la Terre-Mère, cette rune est plus exactement celle du sol. Elle est l’image de la graine qu’on dépose en terre, celle qui est appelée à germer et à croître. Ce n’est pas un hasard d’ailleurs que cette rune soit juxtaposée dans le futhark près de la rune de l’eau. Graine, sol, et terre sont les rouages du principe sacré de fertilité. Sans cette fertilité, la croissance n’est pas possible et toute vie est réduite à néant. Le graphisme de la rune Ingwaz est par ailleurs fortement lié à celui de la rune Jera, cette dernière représentant une rune Ingwaz «ouverte», un carré brisé. Jera est en fait la même rune que Ingwaz, mais dans un état évolutif plus avancé, c’est-à-dire que Jera représente la graine qui a germé, la graine qui s’est ouverte, la promesse d’une bonne récolte. 

 

La graine que reflète le graphisme de la rune Ingwaz, est aussi la «graine» que l’homme dépose dans les entrailles de la femme afin de s’assurer une descendance. La rune possède ainsi un aspect clairement sexuel, aspect qui relie la rune au sperme, à l’orgasme masculin et à la notion de fécondité. Cette rune nous plonge donc dans l’univers sacré de la magie sexuelle vue du pôle masculin, une magie qui permet de concentrer les énergies afin de les libérer le moment venu pour assurer la continuité du principe de vie. Nous allons voir maintenant à propos du Dieu Ing que cette notion de descendance est fondamentale lorsqu’on évoque la rune Ingwaz. 

 

Le Dieu Ing est un Dieu très ancien pour lequel nous n'avons que peu de sources. Elles ne sont pas nombreuses mais quand même suffisantes pour pouvoir reconstruire le profil de cette figrue divine. La première source à laquelle nous allons nous attacher est aussi la plus ancienne car elle date du 1er siècle de notre ère, c'est celle de Tacite dans son ouvrage "Germania, moeurs des Germains". 

 

Selon la mythologie germanique contée par Tacite, le Dieu-Géant né de la terre du nom de Tuisto (qui est comparable à l'Ymir nordique), a eu un fils du nom de Mannus. Ce dernier eut à son tour 3 fils qui seront les ancêtres divins des 3 grands peuples germaniques des origines: les Ingaevones, les Hermiones et les Istvaeones. Les Ingaevones étaient ceux qui vivaient près de l'océan (mer du nord et mer baltique). Leur ancêtre divin était donc le Dieu du nom de Ing car ils faisaient remonter leurs lignées de sang jusqu'à Ing. Le nom de ce Dieu possède plusieurs variantes.

- *Ingwaz, qui vient du proto-germanique

- Ing, qui vient de l'ancien saxon

- Ingwin, qui vient aussi de l'antique anglo-saxon pour lequel on trouve aussi la version Ingvin. Ce nom tiré du Beowulf est un mot-clé car il permet de reconstruire l'étymologie du nom des Germains Ingaevones. "Ingvin" signifie "Amis de Ing", donc c'est le peuple du dieu Ing. 

- Ingunar-Freyr, qui vient du norrois et qui a exactement la même explication que celle exposée ci-dessus. Et qui se traduit donc par "Le Dieu Frey des amis de Ing". 

- Ingu-Fro, qui vient du vieux-haut-allemand. Ce mot tiré de Saxo Grammaticus possède la même explication que ci-dessus et se connecte directement au Dieu Fro (Frey).

- Ingvi-Freyr, qui vient cu norrois. ce terme s'explique lui aussi de la même manière. Il est relié directement au nom d'une lignée aristocratique de Vikings suédois: les Ynglinges. Le nom de cette dynastie nordique remonte à celle des Ingaevones germaniques. 

 

Ce nom de Yngling est d'ailleurs une des clés pour comprendre l'étymologie de Ing qui a posé de nombreux problèmes. Le nom de Yngling est construit sur la double racine Ing. Dans les langues germaniques le suffixe -ing permet de désigner la descendance de quelqu'un. En allemand par exemple, un "Edeling" est un enfant d'un Edel, un noble. C'est ainsi que l'on peut interpréter le nom de Ing comme étant le Dieu-Descendant, le Dieu-Enfant. Il s'agit ici de la descendance par rapport à Mannus et à Tuisto. Dans le cas de Yngling, on peut donc traduire par "la descendance de Ing". 

 

Les notions de descendance et d'enfant nous renvoient à l'idée de procréation. Et c'est là que nous rejoignons la symbolique de son deuxième nom qui est le plus connu: celui de Freyr. Ce dernier est en effet le Dieu nordique chtonien de la fertilité et de la fécondité. C'est pour cela qu'il est souvent représenté de manière ityphallique, c'est à dire avec une verge en érection, un concept sexuel intimement lié à la descendance, à la fécondité et à la fertilité. 

 

Plusieurs noms propres de la tradtion germanique sont directement liés au Dieu Ing. En voici quelques uns:

- INGRID: vient du norrois Ing+friðr, qui signifie "la beauté de Ing".

- INGE: prénom féminin qui est directement construit sur la racine germanique "Ingwaz", le Dieu Ing.

- INGEBORG, INGEBURG: "le château de Ing"

- INGELIND: "tendre Ing"

- INGETRAUD: "la force de Ing"

- INGFRIED: "la paix de Ing"

- INGHARD: "le puissant Ing"

- INGHILD: "le combat de Ing"

- INGMAR: "le Ing connu" (sans jeu de mot :-))

- INGO: prénom masculin directement construit sur la racine germanique du Dieu Ing

- INGOBALD: le valeureux Ing"

- INGOBERT: le brillant Ing"

- INGOLD: "le maître Ing"

- INGOLF: "le loup de Ing"

- INGRUN: "la rune de Ing"

- INGVAR: "le protecteur Ing"

- INGWIN: "l'ami de Ing"

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

  • "Runes" B.A.-BA, Anne-Laure et Arnaud d’Apremont
  • "ALU, an advanced guide to operative runology", Edred Thorsson
  • "Helrunar, ein Handbuch der Runenmagie", Jan Fries
  • "Lexikon der germanischen Mythologie", Rudolf Simek
  • "Oding-Wizzod, Gottesgesetz und Botschaft der Runen", Gerhard Heß
  • "Das große Lexikon der 5000 Vornamen", Axel Juncker Verlag
  • http://en.wikipedia.org/wiki/Yngvi
  • http://en.wikipedia.org/wiki/Mannus

 

Lien :

  • Symbolisme du phallus: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=250855865053229&set=pb.230064080465741.-2207520000.1377570580.&type=3&theater

 

Dimanche 25 Mars 2018