La Fylgja

Le Génie d'une Personne et de sa Race...

Sur le centre de la photo se trouve une statuette en argile du musée de Berlin. Cette statuette date d'époque saxonne, probablement entre les 6è et 8è siècles de notre ère. La date exacte n'est pas connue, car l'endroit de la trouvaille ne fut jamais révélé. Jusqu'à la fin du 19è siècle, elle se trouvait en possession d'un particulier, un certain B. Friedländer. La statuette possède une inscription runique comme on peut le voir sur la photo. L'inscription se lit "FULGJA". C'est un cas unique. On ne connait pas d'autres inscriptions avec ce mot. Par contre le mot est connu par les sources littéraires du moyen-âge. Le terme saxon Fulgja existe en norrois (langue parlée par les Vikings): Fylgja (prononcer "fulgya" avec un "g" comme dans "gag").

 

La Fylgja (au pluriel Fylgjur) est l'esprit accompagnateur d'un être humain. Il est l'esprit protecteur. Le mot fylgja vient du verbe "suivre", mot qu'on retrouve en allemand moderne "folgen" (suivre). La fylgia fut comparée par les chrétiens à l'ange gardien, mais bien des éléments permettent de croire que l'ange-gardien des chrétiens est en fait un mélange entre la notion germano-païenne de fylgja et la conception hébraïque de la bible. Car la Fylgja païenne est bien plus qu'un vulgaire ange-gardien. 

 

La Fylgja était un esprit protecteur d'une personne, mais très rattaché à cette même personne, tellement qu'on la désigne aussi par le terme de "Double" (Doppelgänger). La Fylgja pouvait apparaître en rêve à la personne sous forme d'un animal ou d'une femme. Lorsque la Fylgja apparaissait avec les mêmes traits de la personne, c'était alors un très mauvais signe, car cela voulait dire que la mort était proche. La Fylgja pouvait également apparaître à une personne éveillée, mais cela n'arrivait en général qu'à celles qui pratiquaient le Seidr, la magie chamanique du nord européen. À la mort de la personne, la Fylgja restait au sein de la famille ou du clan, elle passait sur un autre membre du même sang. Et ce dernier point est très important pour mieux cerner la nature de la Fylgja, car cela démontre que la Fylgja n'est pas juste une enitité spirituelle d'un individu, mais bien plus. Elle se rattache en fait à l'identité d'un clan et d'une race. C'est à peu près le même principe qu'on retrouve avec le Genius des Romains. Ce génie remplie plus ou moins les mêmes fonctions que la Fylgja. Le mot latin Genius est apparenté à des mots modernes comme le "genre" ou les "gênes", termes qui identifient entre autres les origines et l'appartenance ethnique d'une personne. 

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

  • http://rcin.org.pl/Content/4900/WA308_911_IV53_DEUTSCHEN-RUNENDENK_I.pdf
  • http://en.wikipedia.org/wiki/Fylgja
  • "Lexikon der germanischen Mythologie", Rudolf Simek

 

Mardi 27 Mars 2018