Deiwo

A l'Originie du Panthéon Indo-Européen...

Les analyses lingüistiques conjuguées à celles de la mythologie comparée ont permi aux spécialistes de remonter aux racines mêmes du grand Dieu céleste des Indo-Européens. Le nom reconstitué de ce Dieu est *Deiwo. Chez les Indo-Européens des origines, aux alentours des 4è et 3è millénaires avant notre ère, le Dieu Deiwo était le Père du ciel diurne, le Père céleste du jour, car c'est exactement ce que signifie l'étymologie de son nom. Il était le Dieu majeur de la fonction souveraine, un Dieu à l'envergure royale, celui qui apporte la victoire dans la guerre, responsable de l'ordre cosmique et des questions juridiques, celles qui régulent la société des Dieux et des hommes. 

 

Lorsque les Indo-Européens quittèrent leur foyer originel et qu'ils s'installèrent sur de nouvelles terres, couvrant une aire géographique très vaste allant de l'Europe occidentale à l'Asie centrale, la figure de leur grand Dieu Deiwo se vit à peine affectée. Bien des évidences permettent de croire qu'il était l'expression d'une société à la fois guerrière, conquérante, et en même temps très enracinée dans les traditions des éleveurs et agriculteurs qu'ils ont toujours été depuis leur apparition au néolithique moyen. Le Dieu Deiwo conserva chez de nombreux peuples d'origine indo-européenne les traits principaux qui le caractérisaient depuis les origines. Les mélanges avec les panthéons des peuples pré-indo-européens n'ont pour ainsi dire eu aucune influence sur l'archétype de Deiwo. Et même lorsque chez certains peuples celui-ci perdit avec le temps et les circonstances son rôle majeur, le souvenir qui se rattache à ses fonctions a survécu au travers de l'étymologie de son nom et de ses nombreux dérivés lingüistiques. Ce souvenir fut tellement ancré dans l'inconscient collectif des peuples indo-européens, que même le mot français "Dieu" vient de l'indo-européen "Deiwo", via son évolution intermédiaire du latin "Deus". Lorsque les chrétiens parlent de "dieu", un grand nombre d'entre eux ne se doutent pas qu'ils utilisent en fait le nom d'un ancien Dieu païen, le grand Dieu céleste du jour, le Père de la puissance diurne... Ni les Hébreux de la bible, ni Yéshoua (le vrai nom hébreux de jésus) n'ont jamais utilisé le mot "dieu" car ce dernier leur était étranger. Ils utilisaient des termes comme Yaweh (Jéhova dans sa fomre moderne), l'Éternel, le Tout-Puissant, Adonai, mais jamais ils n'auraient employé le mot "dieu". 

 

Voyons à présent les différentes évolutions indo-européennes issues du Dieu Deiwo : 

  • Chez les Indo-Aryens de l'époque védique, il est le Dieu Dyēus, également nommé Dyēus Phiter, puis qui évolua vers Dyaus Pitar. Ce nom signifie "Père du ciel diurne". 
  • Chez les Germains des origines, à l'âge du bronze (1er millénaire avant notre ère), il est le Dieu Tiwaz, le Dieu majeur du panthéon, le Père du jour. Chez les Germains continentaux à l'âge du fer, il évolua en Tiw, Ziu (prononcer Tssiou), Zio, Tius. Au cours des grandes migrations des peuples germaniques, ce Dieu allait peu à peu céder sa place au Dieu souverain de la fonction magico-religieuse, le Dieu Wodan (Odin). C'est ainsi que chez les Germains septentrionaux, les Vikings, le Dieu nommé Týr n'a plus cette fonction souveraine de jadis, car elle est complètement assumée par le Dieu Odin (Wodan). 
  • Chez les Grecs, il est le Dieu Zeus. L'étymologie indo-européenne du grand Dieu de l'Olympe ne fait aucun doute: il est directement issu de *Deiwo. Il est le Père céleste, le roi des Dieux.
  • Chez les Romains, il est le Dieu Jupiter, dont le nom latin original est Iupiter, qui à son tour vient de *Diu-Pater et qui signifie "Père du jour". Tout comme chez les Grecs, il est le Roi des Dieux, il est le très grand Jupiter, Iupiter Optimus Maximus.
  • Chez les Celtes continentaux, il devrait s'agir du Dieu Teutatès. On le reconnaît dans la triade celtique évoquée par le romain Lucain: Teutatès, Taranis, Esus. L'étymologie celtique du nom de Teutatès signifie "Père de la tribu", il est le grand Dieu guerrier, protecteur du territoire de chaque peuple. 
  • Chez les Celtes insulaires, il était à l'origine connue comme le Dieu Dagda. Son nom vient directement le l'indo-européen *Dhagho-deiwos, mot qui se traduit par le Dieu brillant, ou plutôt le Père du jour brillant. 

À présent nous allons voir quelques évolutions lingüistiques, toutes basées sur l'archétype indo-européen *Deiwo, et il faut remarquer au passage que le nom s'est transmis dans toutes les langues issues de la grande famille indo-européenne :

 

  • En latin: Deus (le Dieu), Dies (le jour)
  • En espagnol: Día (le jour), Dios (le Dieu)
  • En français: Diurne, Dieu
  • En italien: giorno (le jour), Dios (le Dieu)
  • En grec: θεός (le Dieu)
  • En portugais: Dia, Dios
  • En germanique commun : Tiwar (les Dieux)
  • En anglais: Day (jour)
  • En néerlandais: Dag (jour)
  • En allemand: Tag (jour)
  • En islandais: Daginn (jour)
  • En suédois: Dagen (jour)
  • En celtique commun : *Deiuo (le Dieu)
  • En gaulois: Dēuos (le Dieu)
  • En vieil irlandais: Di'a (le Dieu, le jour)
  • En ancien gallois: Duiu (le Dieu), Duw en gallois moderne, Duy en Cornouailles
  • En breton: Doue (le Dieu), Deiz (jour)
  • Possible relation aussi avec les Tuatha celtes.
  • En slave commun : *Div- (Divinité)
  • En ukrainien: Divo (le miracle, lien indirect tardif avec la notion de Dieu)
  • En bulgare: Diven (merveilleux, au sens divin du terme)
  • En russe: день [Dien] (jour)
  • En tchèque: Den (jour)
  • En serbo-croate: Divan (merveilleux) 
  • En baltique commun : *Deiwo (le Dieu) [les langues baltiques sont souvent les plus proches de l'indo-européen des origines] 
  • En lithuanien: Dievas (le Dieu)
  • En letton: Dievs (le Dieu)
  • En vieux prussien: Deiws (le Dieu) 
  • En anatolien commun : *Diu (le Dieu diurne)
  • En palaïte: Tijaz, Tiuna (le Dieu)
  • En louvite: Tiwat (le Dieu du soleil)
  • En lycien: Ziw (le Dieu)
  • En lydien: Divi (le Dieu)

Tous ces nombreux dérivés lingüistiques de l'indo-européen *Deiwo nous démontrent l'importance qu'a pu avoir le grand Dieu du ciel diurne pour nos lointains ancêtres indo-européens.

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

 

Mercredi 29 Novembre 2017