Héra

Aux Origines de la Déesse Héra...

La Déesse Grecque Héra est de nos jours parfois identifiée avec la Terre-Mère, ce qui en partie juste, mais pas complètement. L'identifier uniquement à la Terre-Mère, selon les recherches des spécialistes en linguistique ancienne, serait une erreur fondamentale. Tout indique que la figure divine de la Déesse Héra est clairement d'origine Indo-Européenne. Elle est l'épouse céleste du grand Dieu Zeus, et c'est bien là sa fonction principale. Mais nous allons voir que c'est bien plus profond qu'il n'y paraît au premier abord. 

Héra
Héra

Zeus et Héra
Zeus et Héra

En tant qu'épouse de Zeus, elle partage ses fonctions Célestes et Solaires. Elle est donc Reine du Ciel Diurne, et non seulement la Terre-Mère. Il faut pour cela se rappeler que le nom de Zeus repose sur une racine Indo-Européenne qui signifie Père du Jour. Il est ainsi le Dieu Céleste par excellence, le souverain de la première fonction. Il partage son origine étymologique avec d'autres grands Dieux Indo-Européens tels que le Dieu Germanique Tiwaz (Týr pour la branche Scandinave), le Dieu Romain Jupiter, le Dieu Celte Teutatès, ou encore le Dieu Indo-Aryen Dyaus Pitar. 

Tiwas / Týr
Tiwas / Týr
Zeus / Jupiter
Zeus / Jupiter
Teutatès
Teutatès
Dyaus Pitar
Dyaus Pitar

Jera
Jera

La Déesse Héra possède également une étymologie très intéressante. Son nom vient de l'Indo-Européen *Yera, mot qui signifie "L'année". C'est exactement la même origine que l'on retrouve dans le mot Germanique Jera (Prononcer Yera), mot qui lui aussi se traduit par  "L'année". Ce mot Germanique Jera est justement le nom d'une Rune très centrale : la Rune J(era). Le sens symbolique de cette rune (Au milieu sur la photo) recoupe complètement celui de l'étymologie de la Déesse Héra. Le Jera germanique a survécu dans l'anglais "The Year" ou l'allemand "Das Jahr". On le retrouve également dans la version Slave avec le Dieu Jarilo. Selon l'analyse linguistique de ce mot désignant l'année, il a été démontré qu'à l'origine on indiquait en fait la belle saison, celle du printemps et de l'été. C'est l'époque où les Forces Solaires et Célestes œuvrent pour la croissance, l'abondance et les bonnes récoltes. Ce rapport divin des Forces Célestes avec le Cycle annuel Solaire est typique des Indo-Européens. Héra est donc au côté de Zeus, la Reine de l'année, celle qui apporte la belle saison. 


Cette approche étymologique permet de saisir toute la dimension de la Déesse Héra, ainsi que de la replacer dans le Panthéon Indo-Européen d'où elle est issue. On retrouve ainsi cette fonction avec la Déesse Romaine Junon ou bien la Déesse Germano-Nordique Frigga. Nous verrons une autre fois que la Déesse Héra a également une autre relation étymologique intéressante, elle aussi typiquement Indo-Européenne, celle qui la relie au Héros Solaire qui part à la conquête de l'année...un certain Héraclès.

Frigga
Frigga

Héra allaitant Heraclès
Héra allaitant Heraclès

Hathuwolf Harson

 

Sources :

Lien :

  

Jeudi 30 Novembre 2017


La Déesse Junon (Héra)...

Swastika et Carré...

Sur la photo on peut voir les restes d'un buste de la Déesse Junon. Ce buste fut trouvé au Temple de la Déesse à Paestum en Italie, il date du 5 ème siècle avant notre ère. La Déesse Junon est dans la Tradition Païenne grecque l'épouse du Dieu Céleste Jupiter (Zeus). 

Temple de la déesse à Paestum
Temple de la déesse à Paestum

Comme on peut l'observer sur la photo, cette partie du buste de la Déesse Junon est couverte de Svastikas. La présence de ce symbole Solaire sur une statue de la Déesse Junon, nous rappelle que cette dernière n'est pas une Déesse purement Chthonienne, mais bien aussi une Reine Céleste accompagnant les Dieux Olympiens. C'est la même fonction que possède par exemple la Déesse Frigga dans le Panthéon Germano-Nordique accompagnant les Dieux Ases. La Déesse Céleste est aussi la Force divine qui relie Ciel et Terre, car elle n'en perd pas pour autant son lien avec la Terre-Mère. On pourrait en fait parler ici d'un double aspect de la Déesse, Ouranien et Chthonien, ce qui est confirmé sur ce buste de la Déesse Junon par la présence de carrés qui sont des symboles Chthoniens liés à la Terre-Mère.

Buste d'Héra
Buste d'Héra

Hathuwolf Harson

 

Liens :

 

Jeudi 30 Novembre 2017


Pour partager l'article

Commentaires: 0