Krodo

Un Dieu méconnu des Saxons...

Les Saxons, peuple germanique qui tenta de maintenir jusqu'au bout la fidélité aux Dieux de leurs pères, furent vaincus au 8è siècle de notre ère par un autre peuple germanique: les Francs. Ces derniers imposèrent à coups de grands massacres le christianisme aux Saxons. Les Francs détruisirent la célèbre Irminsul, l'arbre cosmique des Saxons, ainsi que tous les altars dédiés aux Dieux anciens. 

 

Grâce à un document de cette époque où il est fait mention de la formule chrétienne que les païens devaient prononcer pour abjurer leurs Dieux, on sait que les Saxons vénéraient Woden (Óðin), Thunaer (Thor), Saxnot (Tiwaz), ou encore Fricco (Frey). Ceci pour les Dieux les plus connus. Mais il existe également un autre Dieu dont on parle rarement et qui est mentionné par Conrad Bothes dans sa chronique des Saxons écrite en 1492. Il s'agit du Dieu KRODO. Cet auteur du moyen-âge le compare au Dieu romain Saturne. Les Francs détruisirent son altar en 780 lors de leur victoire contre les Saxons de l'Est. 

 

La chronique des Saxons décrit avec de nombreux détails la représentation du Dieu Krodo. Debout avec un pied sur un gros poisson, il tient dans sa main droite un récipient avec des fleurs. Dans sa main gauche il brandit une roue. Ces détails sont très intéressants au niveau symbolique car ils nous permettent de cerner un peu mieux ce Dieu. La roue renvoie bien-sûr à la roue solaire et peut être associée à l'élément Feu et aux forces cycliques. Les fleurs sont une figuration chtonienne de la fertilité, et sont une expression de l'élément Terre. Son habit qui flotte au vent symbolise quant-à lui l'élément Air. Le poisson est lui aussi lié à l'abondance et à la fertilité, et trouve sa figuration dans l'élément Eau. 

 

On pourrait donc conclure que Krodo devait être un Dieu de la fertilité lié au principe cyclique du renouvellement de la nature. Certains auteurs ont voulu remettre en question la véracité de ce texte du moyen-âge car il est le seul à mentionner le Dieu Krodo. Mais certaines étymologies dans la topographie saxonne permettent de penser que ce dieu a réellement existé dans le panthéon des Saxons. 

 

Hathuwolf Harson

 

Sources :

 

Samedi 25 Novembre 2017