Balder

Balder reviendra...

Voici une illustration du peintre hongrois Jacques Reich. Elle date de 1900. Elle représente le Dieu germano-nordique BALDER (Baldr en version norroise). Il est le Dieu de la lumière, des cycles solaires, il est le fils du Jour, et il est souvent qualifié de beau et de bon. Toute lumière, qu'elle soit intérieure ou cosmique, s'exprime au travers du Dieu Balder; il est la victoire sur l'obscurité, il permet de voir clair les chemins du destin. Dans le monde des Dieux, il habite à Breidablik, nom qui signifie "Large Éclat". 

 

Tout comme le soleil, le Dieu Balder est lié au concept de Mort-Renaissance. C'est le célèbre passage des Eddas (Gylfaginning) où il est décrit comment le Dieu meurt, tué par une flèche de gui tiré par le Dieu aveugle Höder, symbolisant ainsi la victoire momentanée des forces obscures sur celles de la lumière. Ce drame fut terrible pour les Dieux. Il faudra attendre la fin du Ragnarök pour que Balder revienne du monde obscur de Hel. Ce sera alors pour les Dieux et les hommes une nouvelle aube bercée par un nouveau soleil. 

 

Sur ce dessin on voit comment le Dieu brille par lui-même. Une auréole de lumière l'entoure. Ensuite on peut observer un disque brillant qu'il tient dans sa main droite. Ce disque est bien-sûr un symbole du soleil et de sa victoire sur l'obscurité. Il guide les hommes vers la lumière. De plus il tient dans sa main gauche une lance, mais une lance qui n'est pas un symbole guerrier ici, au contraire. La pointe de cette lance est en effet tournée vers le sol et son sommet est fleuri, ce qui en fait un symbole de paix. La pointe de la lance vers le sol peut également se comprendre comme un lien très fort avec la Terre-Mère et toutes les notions de croissance et de prospérité qui lui sont liées. Une dernière interprétation de cette lance vers le bas doit être mentionnée, et cette période de solstice d'été est là pour nous le rappeler: le moment de gloire du Dieu Balder, sa victoire absolue se situe justement pendant la période du solstice d'été, car il est au plus fort de course cyclique. Mais c'est aussi le point à partir duquel les jours redeviennent plus courts, c'est le début de son déclin vers le chemin inévitable du long sommeil hivernal. 

 

Le Dieu Balder avec son rôle de lumière du monde, avec sa mort et sa renaissance, présente certaines caractéristiques similaires à la figure du jésus-christ des judéo-chrétiens. Ce fut d'ailleurs au moyen-âge un terrain idéal pour les missionnaires chrétiens afin d'argumenter sur la venue de leur dieu unique. Ils n'hésitèrent pas à confondre volontairement les deux figures divines, à tel point que les vikings définissaient le jésus des chrétiens comme le "christ blanc", blanc étant ici une image pour "brillant", terme qualifiant normalement le Dieu Balder. Les missionnaires pousseront leur évangélisation vers un véritable syncrétisme, à tel point qu'on représenta le jésus de nazareth avec les traits du Dieu Balder, grand, blond, et lumineux. Ces mêmes missionnaires finirent par expliquer à ces "sauvages de païens idolâtres" que leur Dieu Balder était en fait jésus-christ qu'ils n'avaient pas encore su reconnaître... Le christianisme a démontré encore une fois à quel point il n'a pas hésité à corrompre les anciens mythes et symboles païens, et ceci dans le but d'imposer par la ruse son nouveau dieu étranger qui se prétend être l'unique. 

 

Par ailleurs, on est aussi en droit de se poser la question suivante: des éléments chrétiens ont-ils été introduits dans le mythe de Balder tel qu'il nous est parvenu? En tous cas ça n'est pas impossible, car il faut se souvenir que les Eddas ont été mis en page deux siècles aprés la conversion au christianisme. Cette mise en page est en plus l'oeuvre d'un chrétien du nom de Snorri Sturluson. Même si la majeure partie des Eddas reflète très bien les anciens textes païens, il est quand-même probable que certains éléments étrangers aient été introduits volontairement afin de mieux faire passer la pillule de la conversion.

 

Hathuwolf Harson

 

Sources : 

 

23 Novembre 2017