Ergé

Le Dieu de la Guerre Pyrénéen...

Le masque que l'on peut observer sur le centre de la photo est une représentation du Dieu pyrénéen Ergé. Cette pièce archéologique trouvée à Montsérié dans les Hautes-Pyrénées date du 3è siècle avant notre ère. Dans le même secteur fut trouvé un sanctuaire dédié au Dieu gallo-romain Mars, le Dieu de la guerre. Ce dernier serait postérieur au culte du dieu Ergé. Mais cette association est intéressante car elle permet de mieux cerner le profil d'Ergé, comme étant un Dieu de la guerre. Bien que ceci ne soit qu'une supposition, les spécialistes s'accordent à dire que le Dieu Ergé était très probablement un Dieu solaire représentant la force et la vitalité de la jeunesse. Le swastika qui accompagne plusieurs de ses autels votifs, confirme cet aspect solaire de la Divinité. Sur la photo on peut apprécier deux de ces autels dédiés à Ergé avec un swastika. Dans la tradition germano-nordique, le swastika était le symbole du Dieu Donar / Thor, ce qui nous donne une autre indication sur le côté solaire du Dieu pyrénéen. 

 

Le culte de ce Dieu était particulièrement répandu dans les régions de Comminges et Bigorre où l'on a retrouvé de nombreuses stèles du Dieu. L'étymologie de son nom reste par contre incertaine, et il est fort possible que ses origines soient à chercher dans les traditions pré-indo-européennes issues du néolithique. Sur le Dieu Ergé originel se seraient ainsi greffées par la suite des caractéristiques celtes puis romaines. 

 

Hathuwolf Harson 

 

Sources :

 

 

Dimanche 4 Février 2018