Andraste

Déesse Celte de la Guerre...

Dio Cassius, un auteur romain d’origine grecque, mentionne au 2è siècle de l’ère vulgaire que le peuple celte des Iceni vénérait une Déesse guerrière du nom d’Andraste. Ce peuple celte vivait dans ce qui est de nos jours le Norfolk en Grande-Bretagne. La reine et grande héroine des Iceni se nommait Boudicca. Elle se rendit célèbre pour son courage et son esprit de lutte face à l’envahisseur romain. Elle ne put jamais tolérer que des étrangers puissent venir sur ses terres imposer leur loi. Elle incarne en cela l’esprit européen qui résiste jusqu’au bout face à toute menace venue de l’étranger. De nos jours, cet esprit fait hélas cruellement défaut… 

 

Dio Cassius évoque également comment la reine celte Boudicca avant une bataille décisive contre les Romains, invoqua la Déesse Andraste afin que cette dernière lui envoie un signe et lui communique ainsi l’issu de la guerre. La reine prit un lapin, le lâcha, et selon la direction prise par l’animal, elle put en déduire quelle était la volonté de la Déesse. Les Romains avaient une technique de divination similaire avec le vol des oiseaux. Si le vol des oiseaux se dirigeait vers la gauche, alors les signes étaient négatifs, si le vol se faisait vers le droite, alors les signes étaient positif. Pour la reine Boudicca, les augures furent positifs quant à l’issu de la bataille. On invoqua alors encore une fois Andraste pour s’assurer la victoire. Une fois la bataille gagnée, pour remercier la Déesse, plusieurs Romaines furent sacrifiées.

 

Andraste était nommée “l’invincible”, car en tant que Déesse de la guerre, sa première fonction était d’apporter la victoire contre les ennemis. Mais certains indices démontrent qu’elle était aussi invoquée pour la fécondité et fertilité, et qu’on l’associait à la lune. Tout indique donc qu’Andraste est en fait un des aspects de la Grande Déesse, la Terre-Mère. Elle la représente dans son aspect jeune, fort, et même destructeur. Car il faut rappeler que la Grande Déesse est souvent désignée comme une triple Déesse, un aspect qui la relie complètement au principe de Vie-Mort-Renaissance. Et Andraste serait justement cet aspect de Mort de la Déesse, la mort des ennemis, mais aussi celle qui ouvre la porte à la renaissance cyclique de toute chose. 

 

Hathuwolf Harson

 

Source :

 

Dimanche 4 Février 2018