Tréva - Sinagries

Tréva, Sinagies, Hécate, Terreurs dans la Nuit Pyrynéenne...

En cette période automnale où dans les différentes traditions païennes d'Europe s'ouvraient les portes entre le monde obscur des morts et celui des vivants, nous allons faire un détour par les Pyrénées, ces montagnes magiques qui ont conservé tant de mythes anciens dont certains prennent leurs racines dans la plus haute préhistoire. C'est vers le département français de l'Aude que nous dirigent les figures mythiques de Tréva et des Sinagries. 

 

Des montagnes arides des Corbières jusqu'aux hautes vallées pyrénéennes du Pays de Sault, existait la tradition d'un fantôme portant le nom de Tréva. Ce spectre à l'aspect inquiétant avait pour habitude de venir terrifier les vivants les jours de pleine lune, soit chez eux, soit sur la route. La rencontre avec le fantôme Tréva n'était pas une expérience agréable, elle faisait partie de ces peurs profondément enracinées dans le folklore populaire. Les racines du mythe de Tréva remontent à la Déesse païenne Hécate, Déesse gréco-romaine qui est venue se greffer sur une figure divine autochtone très antérieure. Un des surnoms de la Déesse Hécate était "Trivia", ce qui donna le nom pyrénéen de Tréva. "Trivia" fait référence au fait que la Déesse avait pour habitude de se manifester aux carrefours des chemins. Hécate est une Déesse lunaire, une figure divine de la nuit. Dans l'Antiquité on la nommait aussi la "souveraine invincible" car elle avait tout pouvoir sur le domaine des morts et des mauvais esprits. 

 

Dans le Pays de Sault, à la limite de l'Arriège, et dans la vallée de l'Aude, on croit aux Sinagries, des animaux fantastiques se présentant la plupart du temps sous la forme de chiens féroces. Les Sinagries apparaissent aussi sous la forme de fantômes ou de lueurs inexpliquées. Ils s'attaquent la nuit aux passants isolés qu'ils terrorisent. Les Sinagries appartiennent à ces monstres venus de l'infra-monde et du monde des morts. Et encore une fois il a pu être établi un lien avec la Déesse Hécate. Car en effet, cette Déesse de l'infra-monde, était souvent entourée de chiens monstreux qu'elle lâchait la nuit contre ceux qu'elle voulait tourmenter.

 

Avec ces traditions de Tréva, des Sinagries, et de la Déesse Hécate, nous sommes en présence de mythes païens dont les origines sont multiples :

  • Origine gréco-romaine avec la figure divine de la Déesse Hécate.
  • Origine celte avec les mythes liés aux portes du monde des morts ouvertes durant certaines nuits de l'année.
  • Origine autochtone du néolithique avec l'archétype de la Déesse de la mort.

 

 

Hathuwolf Harson

 

Source :

 

Samedi 18 Novembre 2017