Mots Vikings dans les Patois Normands...

Les différents patois normands ont conservé énormément de termes issus du norrois, la langue parlée par les Vikings. Ces patois ont malheureusement presqu'entièrement disparus de nos jours, mais certaines traces subsistent encore. Il existe par exemple encore dans certains coins de Normandie l'habitude de prononcer le son "CH" comme un "K", ce qui donne pour le mot "chatouille", le mot "katouille". Cette habitude remonte au norrois pour qui le son "CH" n'existait pas, ou du moins était très rare. Par ailleurs il faut mentionner ici le cas des termes liés à la navigation, qui eux oui ont très bien survécu, étant donné qu'ils sont passés du norrois au patois normand et ont été conservés dans la langue française. Des mots comme bâbord, cingler, étrave, flotte, quille, ou hublot, sont tous d'origine viking. Nous aurons l'occasion de revenir sur ces termes de la navigation dans un autre article. Voyons à présent quelques cas tirés des patois normands que l'on parlait jadis à Guernesey, dans le Cotentin, au pays de Bray, de Caux, etc...

  • Acre (mesure agraire normande) => ákr
  • Badé (mouillé) => baða (baigner)
  • Bec (un ruisseau) => bekkr
  • Bécard (agneau de plus d’un an) => bekri (bélier)
  • Bédot (mauvais lit) => beðr (lit, litière)
  • Bie (sorte de cruche) => biða (récipient en bois)
  • Bingue (panier rond) => bingr (récipient)
  • Blikyi (loucher) => blíkja (luire)
  • Brague (vif, bruyant) => braka (craquer)
  • Buret (porcherie) => búr
  • Buron (petite cabane) => búr
  • Cliu (petite étoffe) => klútr (un fichu)
  • Coqueron (veillotte de foin) => kökkr (un tas)
  • Dale (une vallée) => dalr
  • Delle (partie de terre labourée) => deill
  • Dragues (bottes cuissardes) => draga (tirer)
  • Ecore (berge escarpée) => skor (crevasse, précipice)
  • Eluger (fatiguer, ennuyer) => lýjask (être fatigué)
  • Eskei, esnèque (navires de petite taille) => skeið, snekkja
  • Eskipre (matelot) => skipari (marin)
  • Estière (gouvernail) => stýri
  • Etoc (tronc d’arbre) => stokkr
  • Eyer (observer) => eyja (regarder)
  • Fiot (marée montante) => flóð
  • Fliet (ruisselet) => fljót (petite rivière)
  • Flique (tranche de pain ou de viande) => flikki (tranche de lard)
  • Flo (troupeau) => flokkr (bande, troupe)
  • Floner (se pamer de colère) => flóna (s’échauffer)
  • Flouette (girouette) => fluga (voler)
  • Furolles (feux follets) => fýrr (le feu)
  • Gades (groseilles à grappes => gaddr
  • Grunes (fonds rocheux) => grúnnr (fond marin)
  • Haguer (hacher) => höggva
  • Harousse (vieux cheval) => hross (cheval)
  • Hâtie (la haine) => hata (haïr)
  • Havenet (filet à crevettes) => háfr (filet)
  • Haveron (avoine sauvage) => hafri (avoine)
  • Hel (barre de gouvernail) => hjálm (gouvernail)
  • Herquette (râteau) => herkja (traîner de-ci, de-là)
  • Hogue (une butte) => haugr
  • Hore (jeune fille) => hóra (prostituée)
  • Houme (îlot) => hólmi
  • Launer (traîner) => lúinn (fatigué)
  • Leican (nigaud) => leika (jouer)
  • Londe (un bois, bosquet) => lundr
  • Mielles (dunes de sable) => melr
  • Minchi (casser) => minnka (diminuer)
  • Mucre (le moisi) => mygla
  • Muler (bouder) => múli (gueule)
  • Orfi (poisson : aiguille de mer) => hornfiskr
  • Ouiner (pleurer) => veina (gémir)
  • Rimée (gelée blanche) => hrím
  • Sigle (la voile) => segl
  • Tangon (espèce d’algue) => þang (algue)
  • Tiller (fendre) => telgja
  • Tôt (une ferme) => toft
  • Tourp (une ferme isolée) => þorp
  • Vamôque (coquelicot) => valmogi
  • Vâtre (l’eau boueuse) => vatn (l’eau)
  • Viquet (petite porte) => víkjask (s’esquiver)

 

Hathuwolf Harson

 

Sources : 

  • "Les Vikings et la Normandie", Jean Renaud
  • "Les Vikings en France", Jean Renaud
  • "Histoire secrète de la Normandie", Jean Mabire.

 

Mercredi 21 mars 2018